NBA : la sensation Atlanta

  • A
  • A
NBA : la sensation Atlanta
@ Jesse D.Garrabrant/NBAE/Getty Images/AFP
Partagez sur :

SURPRISE - La franchise de Géorgie est en tête de la conférence Est avec un bilan de 30 victoires en 38 matches.

Qui aura le dernier mot en NBA cette année ? A l’heure actuelle, impossible d’y répondre tant la Ligue parait ouverte. Les San Antonio Spurs, champions en titre, sont dans le dur, tandis que Cleveland et LeBron James ne répondent pas aux attentes. C’est tout le contraire d’outsiders plus ou moins attendus, comme Golden State, Portland, Houston, Toronto ou encore Atlanta. Les Hawks ont signé mardi leur 9e victoire de rang, leur 21e en 23 matches et leur 30e de la saison (en 38 matches), sur le parquet de Philadelphie (105-87). Cette franchise sans grande star, actuellement leader de la conférence Est devant Washington, rêve de renouer avec ses grandes heures, quand, alors située à Saint-Louis, elle était devenue championne NBA en 1958, avec quatre titres de champion de la conférence Ouest entre 57 et 61. Jamais depuis leur déménagement à Atlanta en 1968, les Hawks n’ont réussi à atteindre la finale NBA. C’est peut-être pour cette année.

Le meilleur collectif de la NBA. Les Hawks s’appuient d’abord sur un collectif qui émerveille toute la NBA. Avec 7 ou 8 joueurs en moyenne à plus de 10 points par match, la franchise de Géorgie écrase tout sur son passage, avec des victoires références sur les parquets des Clippers, des Spurs ou des Blazers. Atlanta est également l’équipe qui réalise le plus de passes décisives cette saison. Eliminée l’année dernière au 1er tour des play-offs par Indiana à l’issue du septième et dernier match décisif, l’équipe de Mike Budenholzer s’est métamorphosée pour aujourd’hui côtoyer les sommets de la NBA.

>> LIRE AUSSI : NBA : New York ne répond plus

Jeff Teague (960x640)

© Getty Images/AFP

L'impact du trio Teague-Millsap-Horford. Après 17 ans passés comme assistant de Gregg Popovich à San Antonio, Mike Budenholzer entame sa deuxième saison à la tête des Hawks. On remarque évidemment l’influence des Spurs dans le jeu proposé par Atlanta. Portés par le meneur de jeu le plus sous-coté de la Ligue en la personne de Jeff Teague (photo), les Hawks possèdent un véritable chef d’orchestre à la mène. Le secteur intérieur est également très performant avec Paul Millsap et Al Horford, auteur d'un triple double mardi. Redoutables défenseurs et rebondeurs, les deux "grands" verrouillent la raquette et empêchent tout panier facile de l’adversaire. Cette année, les Hawks déroulent et on ne voit pas ce qui pourrait enrayer la machine.

Korver, le facteur X. Si les Hawks sont irrésistibles cette saison et imbattables en ce moment, ils le doivent également à Kyle Korver. Avec un pourcentage insensé de 52,5 % à 3 points, Kyle Korver est le facteur X de cette équipe d’Atlanta. Besoin de recoller au score, faites entrer Korver. Besoin de creuser l’écart, faites entrer Korver. Korver est une gâchette qui ne doute jamais. A 34 ans, l’ancien joueur des Bulls (2010 à 2012), qui tourne à 13 points de moyenne, vit sa deuxième plus belle année statistiques depuis 2006-07 quand il portait alors le maillot des Sixers (14,4 points de moyenne). Par ailleurs, Atlanta a brillamment renforcé son banc avec l'arrivée de Thabo Sefolosha et de Kent Bazemore, ce banc qui est l'une des forces de l'équipe, avec le grand pivot macédonien shooteur à trois points à ses heures, Pero Antic, le petit meneur allemand Dennis Schröder et un Shelvin Mack enfin arrivé a maturation. Cette franchise, qui séduit et qui gagne, est également à vendre depuis jeudi dernier. Préparez vos chéquiers.