NBA : déroute historique pour les Lakers

  • A
  • A
NBA : déroute historique pour les Lakers
@ REUTERS
Partagez sur :

À L'ENVERS - Les Lakers ont perdu de 48 points contre les Clippers, jeudi, au Staples Center.

Jack Nicholson n'a plus le sourire. L'ancien interprète du Joker, fan invétéré des Los Angeles Lakers, a assisté jeudi soir au Staples Center à la plus large défaite de la franchise californienne dans son histoire. Et comme cela ne suffisait pas, les Lakers l'ont concédée face au rival local des Clippers, longtemps moqué mais devenu cette saison la place forte de la Cité des Anges. 142-94. 48 points d'écart. "Ils ont senti le sang dans l'eau et ils nous ont tués", a joliment déclaré le coach des Jaune et Pourpre, Mike D'Antoni. Les Lakers se sont fait dévorer en deux temps, jeudi soir, d'abord dans le deuxième quart-temps (44-13 !) puis dans le troisième (36-20). C'est au rebond que le gouffre entre les deux équipes a été le plus visible : 64 rebonds contre... 33.

Les Lakers prennent l'eau contre les Clippers :



Chris paul face aux Lakers (930x620)

© REUTERS

Derniers de la conférence Ouest. "On tire la chasse et on repart demain... Pas besoin de faire de la philosophie." Voilà la conclusion de D'Antoni à l'issue de la rencontre. Mais c'est peut-être toute la saison qu'il va falloir oublier. Les Lakers, toujours privés de Kobe Bryant et Steve Nash - qui n'ont joué respectivement que six et dix matches cette saison - pointent en effet à la dernière place de la conférence Ouest avec un bilan de 41 défaites pour seulement 21 victoires, soit un ratio de succès à peine supérieur à un tiers. A 20 journées de la fin de la saison régulière, il faudrait maintenant un miracle pour que les Lakers se qualifient pour les play-offs, qu'ils n'ont manqués qu'à 5 reprises en 65 saisons. Présent dans les gradins, le manager de la franchise, Mitch Kupchak, a insisté impuissant à la déroute de son équipe.

Il lui faudra beaucoup travailler l'été prochain et espérer décrocher un bon tour de draft (les équipes les moins bien classées à la fin d'une saison se répartissent les meilleurs joueurs universitaires la saison suivante, ndlr) pour remettre en place une équipe compétitive autour de Pau Gasol, peut-être, et de Kobe Bryant, qui a signé en novembre dernier une extension de contrat de deux ans. 

Bryant prépare la revanche. Le 1er mars, le "Black Mama" a déclaré que la saison manquée de son équipe était une source de motivation pour 2014-15 : "asseyez-vous, regardez et écoutez toute la haine qui se déverse sur nous et souvenez-vous de chaque personne qui vous frappe quand vous êtes à terre. Parce que l'année prochaine, ça ne se passera pas de cette façon." Jeudi soir, "KB24" a lâché un tweet qui allait dans le même sens : "souffrance = motivation #merci #derien".



sur le même sujet, sujet,

LEADER - Indiana, premier qualifié pour les play-offs

RECORD - LeBron James s'envole face à Charlotte

EXPLOIT - Noah rejoint Jordan et Pippen

LÉGENDE - Le maillot d'Iverson retiré