Natation : Agnel comme "embourbé"

  • A
  • A
Natation : Agnel comme "embourbé"
@ MAXPPP
Partagez sur :

COMPLIQUÉ - Le champion olympique français tarde à trouver la bonne carburation à Berlin.

Il devait être le leader d'une équipe de France orpheline notamment de Camille Muffat, retraitée, et de Camille Lacourt, blessé. Mais après un jour et demi de compétition aux championnats d'Europe, à Berlin, Yannick Agnel ne paraît pas dans son assiette. Lundi matin, le nageur tricolore émigré à Baltimore, aux Etats-Unis, avait échoué à se qualifier pour la finale du 400 m, avec le 11e temps des engagés. Mardi matin, de retour sur sa distance de prédilection, le 200 m, dont il est champion olympique et du monde en titre, le Français n'a guère été plus brillant. Mais, 9e temps des séries, la qualification (pour les demi-finales, prévues à 19h15, ndlr) fut cette fois au rendez-vous.

"Ça piquait encore un peu, c'était assez lourd", a reconnu Agnel. "C'était le temps que je visais ce matin (1'48"27. L'Allemand Paul Biedermann, tenant du titre, a réalisé le meilleur temps en 1'46"62, ndlr). Je suis assez content, je vais faire les choses étape par étape." Cela n'empêche pas le nageur tricolore d'être lucide sur ses difficultés actuelles : "ce matin (mardi), c'était correct. Parfois, quand on est un ton en-dessous de son niveau normal, quand ce n'est pas forcément ça dans les sensations, on peut se sentir embourbé dans l'eau."

Relais français en or (930x620)

© REUTERS

Déçu de ne pas être dans le relais. Entre les séries du 400 m lundi et celles du 200 m mardi, Agnel a également connu la déception de ne pas être retenu lundi soir pour la finale du 4x100 m, qui a vu la victoire de l'équipe de France devant la Russie et l'Italie. "Ça me fait mal au cœur de ne pas avoir pu participer au relais", a souligné celui qui faisait partie du 4x100 m champion olympique en 2012 à Londres et champion du monde en 2013 à Barcelone. "Encore ce matin (mardi), je me suis posé la question de savoir si j'aurais pu tenir ma place dans ce relais. Et je me suis dit, en étant honnête, qu'il y avait des gens probablement plus aptes que moi à le faire gagner."

Ce relais 4x100 m a finalement été remporté par un quatuor composé de Mehdy Metella, Fabien Gilot, Florent Manaudou et Jérémy Stravius. "Même si j'avais envie de tenir mon rang dans ce relais, il y avait de l'incertitude et je n'avais peut-être pas la "gnac" d'un Mehdy (Metella), qui est tout fou, qui rêve de ce relais depuis des années et qui est plus en forme que jamais", a malgré tout reconnu Agnel, qui devrait être en revanche du relais 4x200 m. Si la forme suit... 

>> LIRE AUSSI : Le relais français conserve l'or