Les 5 moments de gloire du CSP Limoges

  • A
  • A
Les 5 moments de gloire du CSP Limoges
Les joueurs du CSP fêtent la victoire en Coupe Korac, en 2000.@ MAXPPP
Partagez sur :

NOSTALGIE - Après des années de disette, les Limougeauds ont remporté un dixième titre de champion de France de basket. Retour sur le glorieux passé du CSP.

Une si longue attente. 14 ans après, Limoges est à nouveau roi de France. Jeudi soir, le CSP a battu Strasbourg pour la troisième fois d'affilée en finale du championnat de France de basket (73-70). Les Limougeauds, portés par un public en fusion, remportent ainsi leur dixième titre de Pro A. Surtout le CSP gagne le droit de retrouver la reine des compétitions européennes, qui a tant fait pour sa légende : l'Euroligue, anciennement nommée Coupe d'Europe des clubs champions.



La résurrection. Pourtant, le CSP revient de loin. De très loin même. Le club dépose le bilan en 2004 et est alors relégué administrativement en troisième division. Mais l'ancien meneur, Frédéric Forte, reprend les rênes du CSP et réussit petit à petit à faire remonter le club. Car Limoges est un club légendaire du sport français, vainqueur de cinq coupes d'Europe, et surtout des trois trophées continentaux en basket ! Europe 1 vous propose le Top 5 des exploits du CSP.

1 - A jamais les premiers
Le 15 avril 1993, Limoges s'installe sur le toit de l'Europe. Pour la première fois dans l'histoire du sport français, un club hexagonal parvient à remporter une Coupe d'Europe des clubs champions, quelques mois avant l'OM en football. A Athènes, le CSP terrasse les Italiens du Benetton Trévise (59-55), pourtant emmenés par le futur partenaire de Michael Jordan aux Chicago Bulls, le Croate Toni Kukoc. Parmi les joueurs champions d'Europe ce jour-là : Richard Dacoury, Jim Bilba ou encore l'actuel président du club, Frédéric Forte. Que des légendes du basket français.

Le résumé de la finale de Coupe d'Europe des clubs champions 1993 : 

2 - Un triplé historique

En 2000, le CSP est insatiable. Limoges réussit l'exploit de remporter le championnat de France, la coupe de France, et la Coupe Korac. En Pro A, le CSP s'impose face à l'ASVEL, un de ses rivaux historiques avec Pau-Orthez. Sur la scène européenne, Limoges continue d'écrire sa légende. Avec Frédéric Weis et Yann Bonato, deux immenses joueurs, les Limougeauds parviennent à triompher face aux Espagnols de Malaga. Cette Coupe Korac est le cinquième et dernier trophée continental du CSP. En attendant de nouveaux exploits…

Le résumé des finales de la Coupe Korac 2000 :

3 - Triomphe à domicile
En 1988, la finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupe a lieu à Grenoble devant 6000 supporters chauffés à blanc. Le CSP s'impose à l'arrachée, 96-89, face aux Espagnols de Badalone. Au coup de sifflet final, des centaines de supporters limougeauds envahissent le parquet. Le lendemain, le retour est triomphal pour les partenaires de Richard Dacoury, accueillis par des milliers de fans à Limoges.  

La finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupe 1988 :

4 - Coup double  
En 1982 et 1983, le CSP parvient à remporter la Coupe Korac deux années de suite. Ces deux titres européens, les premiers pour Limoges, marquent le début d'une domination de près de 20 ans sur le basket hexagonal et européen. Trois autres titres suivront en Coupes d'Europe. Mais surtout, le CSP est un des seuls clubs à avoir remporté les trois trophées mis en jeu sur le continent !

La finale de la Coupe Korac 1982 :

5 - Le dixième titre
14 longues années d'absence qui ont pris fin jeudi soir. Le CSP n'a pas traîné pour remporter son dixième titre de champion de France. Trois victoires d'affilée face à Strasbourg, pourtant premiers de la saison régulière, ont suffi aux Limougeauds pour revenir au sommet de la Pro A. Entraînés par Jean-Marc Dupraz, qui a remporté la Coupe d'Europe des clubs champions en tant que joueur en 1993, le CSP n'a laissé aucune chance aux Alsaciens. Cette équipe pleine d'egos et de talents a considérablement élevé son niveau de jeu en play-offs et gagner le droit d'entrer dans le livre d'or du club.

Limoges a remporté son dixième titre face à Strasbourg.

Bonus  - Le public de Beaublanc
Comment ne pas citer le fidèle public du CSP. Car si Limoges est un mythe, elle le doit en grande partie à ses supporters, qui sont parmi les meilleurs de France tous sports confondus. La salle du club, le palais des sports de Beaublanc, est une des plus chaudes du pays. Quand les joueurs pénètrent sur le parquet, un mur vert se dresse face à eux, vociférant et poussant sans relâche ses favoris.  Grâce à ce soutien, Limoges est une équipe extrêmement difficile à battre dans son antre. Alors imaginez ce qui attend les Strasbourgeois jeudi soir à Beaublanc, qui espère un sacre depuis 14 longues années…