Le père de Tomic frappe un joueur

  • A
  • A
Le père de Tomic frappe un joueur
@ MAXPPP
Partagez sur :

TENNIS - L'Australien John Tomic a été interpellé après avoir frappé le sparring-partner de son fils.

La grande histoire des dérapages parentaux des stars du tennis vient de s'enrichir d'un triste épisode. John, père de l'Australien d'origine croate Bernard Tomic, 20 ans, a été arrêté samedi à Madrid, en marge du Masters 1000. Il doit se présenter lundi devant un tribunal de la capitale espagnole en comparution immédiate. Il est soupçonné d'avoir asséné un coup de tête en pleine rue à Thomas Drouet, joueur monégasque qui est le sparring-partner de son fils. Drouet a été retrouvé avec le visage en sang non loin de l'hôtel où logaient Tomic et son père. Le Monégasque souffre d'un nez cassé, de vertèbres déplacées et a dû subir plusieurs points de suture à une arcade sourcilière.

Un incident mardi dernier à Monte-Carlo

Tomic portrait (930x1240)

© MAXPPP

Comment expliquer un tel geste ? D'après différents médias, dont le site de Fox Sports qui détaillent les faits, la relation était très tendue depuis plusieurs jours entre John Tomic et Thomas Drouet, qui se seraient déjà disputés dans l'avion qui menait leur petit groupe de Nice à Madrid puis à leur hôtel. Mardi dernier, Thomas Drouet s'était visiblement interposé entre John et son père lors d'un entraînement houleux durant lequel Bernard Tomic aurait essuyé des coups de la part de son père. "Bernard Tomic avait la mâchoire en sang, Thomas s'est interposé", a expliqué Guillaume Couillard, proche de Thomas Drouet et membre de l'équipe de Monaco de Coupe Davis. "John Tomic a dit à Thomas: 'là, ça va, tu es en France. On se reverra'". Couillard a précisé que Drouet, qui a passé la journée de dimanche sur le site du Masters 1000 de Madrid pour être en sécurité, prendrait l'avion lundi soir pour retourner vers Monaco.

Déjà des antécédents sur le circuit

"A l'évidence les informations parues dans les médias sont très inquiétantes", a déclaré la Fédération australienne dans un communiqué. "Nous travaillons avec les responsables de l'ATP et ne pouvons faire plus de commentaires tant que les circonstances exactes ne sont pas claires." Ce n'est pas la première fois que Tomic père, émigré croate en Australie lors de la guerre d'ex-Yougoslavie, fait parler de lui. En 2010, il s'en était pris verbalement au directeur de l'Open d'Australie, coupable à ses yeux d'avoir programmé une rencontre de son fils à un horaire trop tardif. A l'époque, il avait même "menacé" de repasser Bernard sous l'égide de la Fédération croate...

Le quotidien L'Equipe rappelle même que l'an dernier, à Miami, c'est Bernard Tomic lui-même qui avait demandé à l'arbitre d'adresser un avertissement à son père... Dimanche, alors qu'il n'avait, de son propre aveu, pas revu son père, Bernard Tomic s'est incliné lourdement au premier tour contre Radek Stepanek (6-3, 6-2). Et il expliqué n'avoir pas réussi à parler à son sparring-partner, qui était à l'hôpital...