Le foot US a-t-il tué une de ses stars ?

  • A
  • A
Le foot US a-t-il tué une de ses stars ?
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT US - Junior Seau, star de la NFL dans les années 90, souffrait d'une maladie du cerveau.

Le 2 mai 2012, l'ancien joueur des New England Patriots Junior Seau se donnait la mort d'une balle dans la poitrine, trois ans après la fin de sa carrière. Le monde de la NFL pleurait alors l'un de ses joueurs les plus emblématiques, sélectionné onze fois au Pro Bowl, l'équivalent du All-Star Game dans le football américain.

Huit mois après ce tragique événement, ABC News et ESPN ont révélé mercredi que le célèbre défenseur (linebacker) des San Diego Chargers, pour lesquels il a évolué de 1990 à 2002, souffrait d'une maladie dégénérative du cerveau. Une équipe médicale de l'université d'Ohio State a examiné le cerveau de Seau, mort à 43 ans, et déduit qu'il souffrait au moment de son suicide d'une encéphalopathie traumatique chronique (CTE), une maladie causée en général par des chocs répétés à la tête. Seau a évolué pendant 19 saisons dans la Ligue, une durée exceptionnellement longue pour un joueur.

La famille de Junior Seau revient sur sa maladie :





 

Junior Seau en 2009 (930x620)

© REUTERS

"Maintenant que nous savons ce que les docteurs ont découvert, nous comprenons mieux certains de ses comportements vers la fin de sa vie", a expliqué la veuve de Junior Seau, Gina, sur ABC. En effet, cette maladie peut faire basculer le patient dans la démence et la dépression. Selon Gina Seau, son mari n'arrivait plus à dormir et s'était "détaché émotionnellement de ses enfants". Seau, très apprécié des supporters pour son agressivité sur le terrain mais également pour sa bonhomie en dehors, avait plongé dans la dépression peu de temps après sa carrière.

Des dangers déjà connus pour les joueurs

A l'époque, le suicide de Junior Seau avait rappelé celui d'un autre joueur NFL, Dave Duerson, qui avait laissé une note demandant à ce que son cerveau fasse l'objet d'une étude. Celle menée sur le cerveau de Seau confirme les effets dévastateurs des chocs à répétition subis par les joueurs de NFL, notamment les défenseurs.

"C'est une loterie", confie encore Gina Seau. "Il faut savoir ce que cela peut causer à votre vie." Seau a laissé quatre orphelins derrière lui. "Cela ne vaut pas la peine pour moi. Je n'ai plus de père. Donc tout cela n'en vaut vraiment pas la peine", confie son fils aîné, Tyler, qui comme ses deux autres frères, a décidé de ne plus jouer au football américain. Depuis plusieurs années, la NFL a renforcé sa politique de prise en charge des commotions cérébrales et durci les sanctions, sur le terrain comme en dehors, notamment pour protéger les quarterbacks, les stars des équipes, elles aussi exposées aux coups.