Hockey : Roussel ouvre son compteur

  • A
  • A
Hockey : Roussel ouvre son compteur
@ REUTERS
Partagez sur :

NHL - Le seul Français évoluant dans la ligue nord-américaine a marqué, dimanche soir.

Alors que les Français sont la communauté étrangère la mieux représentée en NBA, ce n'est pas exactement le cas dans les autres ligues professionnelles nord-américaines. Absente en MLB (baseball) ou en NFL (football américain), la France n'est représentée en NHL que par un seul élément : Antoine Roussel, 23 ans.

Dimanche soir, le Roubaisien s'est mis en évidence en se voyant attribuer le troisième but des Dallas Stars, vainqueurs sur la patinoire d'Ottawa (4-3 après prolongation). Son palet mis devant la cage a été poussé dans le filet par le défenseur des Senators Mark Borowiecki.

Roussel inscrit son premier but de l'année :

Il s'agit du premier but de la saison attribué à Roussel, qui compte également deux "assistances" (deux dernières passes avant le but). Il en avait inscrit sept l'an dernier lors de sa saison de rookie en NHL, avec également sept "assistances".

Né à Roubaix, Roussel a ensuite émigré vers le Québec avec ses parents à l'âge de 15 ans. C'est dans cette région de hockey qu'il a usé ses premières lames avant d'être recruté en 2012 par les Stars, avec lesquels il a réussi à gratter une dizaine de minutes de temps de jeu en moyenne, dans la troisième ou quatrième ligne offensive. "Mon objectif, c'est de m'établir dans la Ligue et de devenir une nécessité pour l'équipe", confie l'ailier gauche. "J'aimerais améliorer ma touche offensive. Il ne faut pas se décourager. Il suffit d'un déclic."

L'un des joueurs les plus sanctionnés de la NHL

Car, pour le moment, Roussel est davantage connu pour sa rigueur défensive que pour ses qualités offensives. Avec 54 minutes de pénalités, il est même le quatrième joueur le plus sanctionné de NHL. Pas plus tard que le 17 octobre dernier, le n°21 des Stars s'était frotté à Matt Irwin des San Jose Sharks, suscitant l'enthousiasme des spectateurs de l'Americain Airlines Arena de Dallas.

Roussel se frotte à Irwin :

"Mon style de jeu est agressif", concède-t-il. "C'est mon étiquette ici. Tout le monde sait que je suis toujours pied au plancher. C'est ce qui m'a amené jusqu'ici et c'est ce qui va faire en sorte que j'y reste." Sûr que son entraîneur, Lindy Ruff, ne serait pas contre que cette agressivité s'accompagne de quelques buts supplémentaires...