Froome assomme le Tour

  • A
  • A
Froome assomme le Tour
@ REUTERS
Partagez sur :

EN UN CLIC - Le Britannique a survolé la montée finale vers Ax3Domaines, samedi.

Froome en jaune (930x620)

© REUTERS

Le flingueur* : Existe-t-il encore une incertitude sur le nom du vainqueur du 100e Tour de France ? Sans doute que non. Car, si les incidents ou accidents l'épargnent d'ici Paris, on ne voit pas comment Christopher Froome ne pourrait pas l'emporter, dans deux semaines, sur les Champs-Elysées ? Le leader de l'équipe Sky a en effet livré un récital lors de la première étape de montagne, qui reliait Castres à Ax-3Domaines, samedi. Après avoir fait rouler ses équipiers dans la première difficulté du jour, le col de Pailhères, le "Kényan blanc" s'est isolé en tête en attaquant aux cinq kilomètres. Il a alors progressivement creusé l'écart sur ses adversaires pour s'imposer avec 51 secondes d'avance sur... son équipier, l'Australien Richie Porte.

Celui qui a fait dégueuler sa bouillie : Auteur d'un gros travail au pied de la montée finale, Richie Porte a encore trouvé la force de terminer deuxième de l'étape, 17 secondes devant l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar).  Cette démonstration de force tend évidemment à relancer les débats autour de la "machine" Sky, débats qui avaient déjà alimenter la chronique sur le dernier Tour de France, remporté par Bradley Wiggins devant... Froome. "Le cyclisme n'a jamais été aussi propre et je considère comme une mission personnelle de montrer que notre sport est propre", a souligné le nouveau porteur du Maillot Jaune. "Si vous prenez en considération notre préparation, tout le travail effectué dans les stages en altitude, si vous voyez comment l'équipe fonctionne, vous pouvez comprendre les résultats. Il ne s'agit pas de dire "wouah, ils ont des résultats incroyables"..." Et pourtant, ces résultats sont incroyables, puisqu'au classement général, on retrouve Froome devant Porte, soit exactement le résultat du dernier Critérium du Dauphiné, répétition générale d'avant-Tour.

Contador sur le Tour en montagne (930x620)

© MAXPPP

Celui qui est passé par la fenêtre : Attendu comme le principal rival de Froome, Alberto Contador a lâché prise dans le final de l'étape, concédant 1'45" sur le Britannique : un gouffre en aussi peu de kilomètres. "Je suis un peu surpris des écarts", a concédé Froome. "Pas seulement par rapport à Contador mais aussi par rapport aux autres coureurs du classement général." Le "Pistolero" n'est pas le seul ancien vainqueur du Tour à avoir perdu gros. Andy Schleck (Radioshack) et Cadel Evans (BMC) sont ainsi relégués à quatre minutes ou plus du nouveau leader.

Ceux qui sont passés par la fenêtre : On a vu les Europcar en cours d'étape mais finalement, ni Pierre Rolland (+3'47") ni Thomas Voeckler (+21'38") n'ont réussi à s'illustrer sur la durée. Aucun Français n'a réussi à terminer dans le Top 10 de cette étape. Le premier, Jean-Christophe Péraud (AG2R-La Mondiale), a terminé 13e, à 2'28". Il est aussi le premier Français au général, mais à la 18e place seulement. Bernard Hinault n'aura pas encore de successeur cette année...

Le dico du parler sport (930x620)

© Ed.Fetjaine

*La plupart de ces expressions, entendues dans le milieu cycliste, sont attestées par le Dico du parler sport, 2011, éditions Fetjaine.