France-Espagne : "Un combat acharné"

  • A
  • A
France-Espagne : "Un combat acharné"
@ AFP
Partagez sur :

L'AVIS DE - Retour avec les consultants Europe 1 sur la qualification des Bleus pour la finale du Mondial de handball, vendredi, après leur victoire face à l'Espagne.

"La performance des gardiens a été déterminante". L'équipe de France peut remercier son gardien de but Thierry Omeyer. L'Alsacien a été le grand artisan de la victoire des Bleus, vendredi soir, en demi-finale du Mondial de handball face à l'Espagne (26-22). "On a toujours été devant au score. La performance des gardiens a été déterminante", analyse Alain Portes, le sélectionneur de l'équipe de France féminines. "Thierry Omeyer a fait 48% d'arrêts, comme d'habitude il a été très performant", ajoute Alain Portes.

"Un combat acharné". Plus largement, c'est toute la défense française qui a réalisé une grande partie. Quand l'attaque a toussé, en début de deuxième mi-temps, l'arrière-garde a su préserver l'avance tricolore, dans un match d'une intensité physique de très haut niveau. "On a eu un gros coup de moins bien en deuxième mi-temps, mais notre défense nous a permis de rester dans le match. Le combat physique a été acharné", explique Alain Portes.

>> LIRE AUSSI : Hand, la défense française était trop forte

"Les Espagnols n'ont pas conclu leurs balles décisives". Les Espagnols ont buté sur une grand gardien, mais ils ont aussi et surtout eu du mal à convertir leurs attaques. A plusieurs reprises, la Roja a eu l'occasion de recoller au score. Mais à chaque fois, ils ont échoué sur Thierry Omeyer ou ont manqué de précisions dans le dernier geste. "Les Espagnols ne sont jamais arrivés à conclure leurs balles décisives", conclut Alain Portes.