Fernandez : "s'il y a un moment pour partir, c'est maintenant" mais...

  • A
  • A
Fernandez : "s'il y a un moment pour partir, c'est maintenant" mais...
@ Marwan NAAMANI/AFP
Partagez sur :

RETRAITE ? - Jérôme Fernandez a laissé entendre que ce Mondial pourrait être sa dernière compétition avec les Bleus.

Il n'a passé que 3'49" sur le terrain (1 sur 2 aux tirs) mais Jérôme Fernandez, capitaine des Bleus, peut néanmoins prétendre à un rôle majeur dans le cinquième triomphe mondial de l'équipe de France, dimanche, au Qatar (25-22). Le joueur du Fénix de Toulouse, 37 ans, a en effet marqué un but capital à la 48e minute de jeu, alors que le pays hôte était revenu à une longueur seulement (20-19). Son 1.452e but d'une carrière internationale entamée en 1997.

"Mon utilisation n'est pas la même qu'avant", a convenu Fernandez. "Il y a une nouvelle génération qui arrive, qui prend de plus en plus de place. La raison voudrait que je m'en aille aujourd'hui en étant champion du monde, champion d'Europe et champion olympique en titre", a-t-il expliqué, à chaud, au micro de TF1.

>> LIRE AUSSI : Des Bleus cinq étoiles

La question de l'âge - et donc un peu de la retraite - de Fernandez s'était invitée de manière fracassante en début de Mondial quand le sélectionneur, Claude Onesta, avait estimé qu'il serait "criminel" de le laisser sur le terrain, quand on dispose de solutions de rechange aussi efficaces que Mathieu Grébille ou William Accambray.

Toujours... partant ? Dans la dernière ligne droite vers la cinquième étoile, Fernandez a moins joué mais chacun de ses passages a été marqué du seau de l'application et de l'implication. Et le voilà aujourd'hui premier handballeur de l'histoire à avoir conquis quatre titres de champion du monde puisque, avant l'époque des "Experts", Fernandez avait déjà été sacré à l'époque des "Costauds", en 2001. "Avec cette équipe, j'ai gagné neuf médailles d'or, j'ai joué neuf finales, j'en n'ai perdu aucune. S'il y a un bon moment pour partir, c'est maintenant !", a-t-il considéré. Mais, quelques minutes plus tard, il a avoué "souhaiter" continuer en équipe de France. Outre ses quatre titres de champion du monde (2001, 2009, 2011 et 2015), "Fernand" comme le surnomme ses coéquipiers, a remporté deux titres olympiques (2008 et 2012) et trois couronnes européennes (2006, 2010 et 2014). Mais, visiblement, il n'est toujours pas rassasié. Un capitaine à l'image de son équipe.

NOUVEAU - Europe1.fr lance "A la découverte de", une série de récits interactifs dédiée aux sports méconnus du grand public. Le premier numéro est dédié au football américain, à l'occasion du Super Bowl dimanche soir. >> A VOIR : RÉCIT INTERACTIF - A la découverte du football américain