Federer peut-il redevenir n°1 mondial ?

  • A
  • A
Federer peut-il redevenir n°1 mondial ?
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Après son succès à Indian Wells, le Suisse est bien l'homme de ce début d'année.

L'homme aux 16 titres du Grand Chelem n'est pas fini. Dimanche soir dans le désert californien, Roger Federer a prouvé au monde du tennis qu'il faudrait encore compter sur lui. En battant John Isner en finale du Masters 1.000 d'Indian Wells (7-6, 6-3), le Suisse s'est adjugé le 73e titre de sa carrière. Inarrêtable en ce début d'année, peut-il revenir au sommet de la hiérarchie mondiale ?

Un début d'année incroyable. Dimanche, "Roger" a gagné son troisième trophée consécutif de la saison, après Rotterdam, Dubaï. Sur 41 matches disputés depuis le mois de janvier, Federer s'est imposé à… 39 reprises. Avec deux défaites seulement (contre Nadal en demi-finale à l'Open d'Australie et contre Isner en Coupe Davis), c'est bien lui le "boss" en 2012. Mais cette belle attitude n'est pas nouvelle selon lui : "je pense en fait que je joue extrêmement bien depuis Roland-Garros mais les gens pensent parfois que parce que je n'ai pas gagné le tournoi, je n'y ai pas bien joué". Une sacrée réussite après une année 2011 compliquée. C'était la première fois depuis huit ans qu'il n'avait pas réussi à gagner un seul titre du Grand Chelem.

Son meilleur tennis ? Un service de feu durant tout le tournoi (7 aces, 94% de points gagnés sur première balle en finale), un revers claqué comme à ses débuts, des passings en pagaille et quasiment pas de déchet dans son jeu. Et comme à chaque fois où Federer remporte un nouveau tournoi, une question revient inlassablement : joue-t-il actuellement son meilleur tennis ? "Je ne sais pas", a répondu le "maître" après la finale, toujours très réaliste sur ses capacités. "Je pense que je joue extrêmement bien mais est-ce que c'est le meilleur tennis de ma vie ? Je ne le saurai jamais. Personne ne le saura jamais".

Federer-2

Toujours au top à 30 ans. Quand un sportif professionnel dépasse la barre fatidique de la trentaine, les spécialistes le voient déjà comme un préretraité. Alors "Rogeur", on est fini à 30 ans ? "Certains ne comprennent pas qu'on puisse encore jouer au tennis à 30 ans", a-t-il répondu en conférence de presse. "Je trouve ça choquant parce qu'à cet âge-là, tu es normalement assez encore assez jeune pour jouer aussi bien qu'avant. C'est ce que je prouve depuis que j'ai eu 30 ans en août car c'est à peu près à ce moment-là que ma série a commencé".

La concurrence faiblit. S'il a perdu contre Rafael Nadal en demi-finale de l'Open d'Australie en quatre manches (6-7, 6-2, 7-6, 6-4), il s'est ensuite bien rattrapé contre son meilleur ennemi en lui infligeant une véritable leçon de tennis samedi en demi-finale (6-3, 6-4). Mais surtout, l'Espagnol n'a pas encore remporté le moindre tournoi en 2012. De son côté, Novak Djokovic s'est adjugé l'Open d'Australie, plus rien depuis. Attention au retour de "Roger"…

La place de n°1 mondial. Avec ce nouveau titre, "Roger" se rapproche à grand pas de la deuxième place mondiale, aujourd'hui détenue par Rafael Nadal. Il n'est plus qu'à 825 points au classement ATP du Majorquin. S'il continue à ce rythme, "Rafa" peut se faire du souci. Et la place de number one ? "Ce pourrait être un but de très long terme mais pour le moment c'est simplement impossible car Novak a joué de façon incroyable depuis douze mois", tempère immédiatement Federer. Avec trois titres du Grand Chelem glanés en 2011, le Serbe possède encore 2.495 points d'avance en tête du classement ATP. "Pour le moment, je n'ai pas ça en tête". Bizarrement, on a du mal à le croire…