F1 en Malaisie : l'ombre du drame du vol MH370

  • A
  • A
F1 en Malaisie : l'ombre du drame du vol MH370
@ REUTERS
Partagez sur :

ÉMOTION - Le GP se déroule près de l'aéroport d'où a décollé le Boeing de la Malaysian airlines.

Circuit de Malaisie (930x620)
Le 21 mars dernier, la chaîne NBC News révélait cette information étonnante : des familles des proches du vol disparu de la Malaysian Airlines avaient dû quitter l'hôtel où elles séjournaient pour laisser la place à des promoteurs et spectateurs du prochain Grand Prix de F1 de Malaisie... Le circuit de Sepang, où aura lieu dimanche la deuxième manche du championnat du monde 2014 (départ à 10h, heure française), se trouve non loin de l’aéroport dont a décollé, le 8 mars dernier, le vol MH370 qui s'est abîmé en mer. L'épreuve de F1 qui, depuis 2001, participe au rayonnement de la Malaisie dans le monde, va donc se dérouler cette année dans une atmosphère particulièrement lourde. Les festivités qui devaient marquer ce week-end de compétition, dont un concert de Christina Aguilera et un show aérien, ont été annulées.

Un message sur les casques. Les acteurs de la F1 ont tenu à rendre hommage aux 239 victimes du vol, dont 38 passagers et 12 membres d'équipage étaient malaisiens. La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a ainsi demandé aux 22 pilotes engagés d’arborer sur leur casque un autocollant "Doa Untuk MH370" ("Prions pour (les victimes du vol) MH370" en malaisien).





L'écurie allemande Mercedes avait déjà prévu un hommage du même type sur la carrosserie de ses deux monoplaces. L'un de ses principaux partenaires est le géant de l'énergie malaisien, Petronas, également sponsor du circuit. Nico Rosberg, vainqueur il y a deux semaines en Australie au volant d'une Mercedes, a twitté sur son compte une photo prise dans l'un des grands centres commerciaux de Kuala Lumpur, le Pavilion, où ont été accrochés des messages pour les victimes.



"Mes prières vont aux amis et aux familles des passagers du vol MH370"

Vers une forte baisse de fréquentation ? Le drame est dans tous les esprits. Y compris dans ceux des spectateurs potentiels. Le Grand Prix devrait ainsi connaître une baisse sensible de sa fréquentation, en raison du côté anxiogène créé par la catastrophe et qui touche à la fois la compagnie Malaysian Airlines mais aussi le pays tout entier. Jeudi, le directeur du circuit, Razlan Razali, a précisé que 30% des billets pour la course de dimanche avaient été vendus, ce qui constituait selon lui un signe encourageant. Mais le gérant d'une boutique F1 à l'aéroport s'est montré bien plus inquiet sur le taux de remplissage des gradins. "On n'a vendu que 50 billets la semaine dernière, contre 1.000 l'an dernier à la même période", a-t-il relevé. "Nous payons le prix fort pour la tragédie du MH370... et nous espérons un miracle." Dans de telles circonstances, la formulation interpelle forcément...

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

ENQUÊTE - Vol MH370 : l'avion volait plus vite qu'estimé

RECHERCHES - Vol MH370 : 10 nouveaux débris repérés

PREMIÈRE - Rosberg ouvre les compteurs

PRÉSENTATION - F1 : tout nouveau, tout show ?