Coupe du monde : allez les Bleues !

  • A
  • A
Coupe du monde : allez les Bleues !
@ REUTERS
Partagez sur :

MONDIAL - La Coupe du monde de rugby féminin débute ce vendredi en France. Quelles sont les chances des Françaises ?

L'équipe de France de rugby a remporté le Grand Chelem et elle est invaincue en 2014 ! Si, si ! Bien sûr, nous ne parlons pas ici de la bande à Philippe Saint-André, quatrième du tournoi et désossée cet été par l'Australie (trois défaites en trois matches), mais de l'équipe de France féminine. Les Bleues surfent actuellement sur une vague de résultats prometteurs. Et ça tombe bien, car la Coupe du monde arrive en France.

Bâtie sur le même modèle que son homologue masculine, elle a lieu du 1er au 17 août, d'abord à Marcoussis pour la phase de poules puis à Jean-Bouin pour les demi-finales et finale. "Le rugby féminin, c'est une page qu'il faut ouvrir, une page qu'il faut remplir avec des compétitions de ce niveau", a insisté au micro d'Europe 1 le président de l'International rugby board (IRB), Bernard Lapasset.

Les joueuses néo-zélandaises (930x620)

© REUTERS

Les Néo-Zélandaises en favorites. La Nouvelle-Zélande a remporté les quatre dernières éditions, dont les trois dernières en finale contre les Anglaises. Mais, cette fois, les Bleues sont bien décidées à briser la domination des "Black Ferns", les "Fougères noires". "Bien sûr qu'on rêve du titre, les 12 équipes qui sont là en rêvent", a insisté la capitaine Gaëlle Mignot, nommée en remplacement de Marie-Alice Yahé, contrainte d'arrêter sa carrière après avoir subi de trop nombreuses commotions cérébrales. "On a une équipe très homogène, renforcée avec des filles du rugby à sept (qui sera présent aux prochains JO, ndlr) : on a beaucoup de vitesse derrière. Devant, on est très denses, avec un gros paquet." Pour espérer intégrer le dernier carré, les joueuses tricolores devront d'abord se sortir d'un groupe homogène, avec le pays de Galles, l'Afrique du Sud et surtout l'Australie, l'adversaire le plus dangereux.

"J'attends que les joueuses aient l'exposition qu'elles méritent", insiste sur Europe 1 Pierre Camou, le président de la Fédération française de rugby (FFR). "Elles font des efforts peut-être plus importants que d'autres, dans des conditions qui ne sont pas faciles. Elles sont amateurs, donc il faut qu'elles prennent des congés. Je serais heureux si les Françaises font un beau parcours, qu'on les voit au-delà d'un match du Tournoi (des six nations)." L'ensemble des rencontres de la Coupe du monde seront à suivre sur les antennes d'Eurosport et les matches des Bleues seront retransmis sur France 4. Les matches de ce Mondial seront visibles dans 138 pays et couverts par 150 journalistes.

Les Bleues, qui ont la chance de disputer cette compétition à domicile, savent qu'elles ont une occasion en or. "C'est une chance inouïe", insiste Mignot. "La Coupe du monde est retransmise dans plusieurs pays, beaucoup plus de médias viennent nous voir et cela donne un coup de "boost" à ce sport." Mais pour que le coup de "boost" soit porteur en France, les Bleues savent qu'il leur faudra réaliser un beau parcours, comme l'ont fait récemment avant elles les basketteuses, les footballeuses ou encore les handballeuses.

>> LIRE AUSSI : Top 14 : Canal+ va faire appel de la décision du régulateur