Coupe d'Europe de Rugby : l'ASM en route pour la finale

  • A
  • A
Coupe d'Europe de Rugby : l'ASM en route pour la finale
@ THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Partagez sur :

CHAMPION'S CUP - Les Clermontois se sont qualifiés samedi pour la finale de la Coupe d'Europe de rugby en battant les Anglais du Saracens.

Les Clermontois savent désormais que le 2 mai prochain, ils tenteront de remporter, pour la deuxième fois de leur histoire, la Champion's Cup. Devant 40.000 supporters en jaune et bleu qui avaient fait le déplacement à Saint-Etienne, ils l'ont emporté samedi en demi-finales contre les Saracens. Avec un score de 13 à 9, ils ont pris leur revanche contre ce club anglais qui l'avait privé de finale en 2014. 

Un essai de Fofana. Rien n'était pourtant gagné pendant la première période. Les Saracens, bien organisés, ont occupé le terrain adverse et profité de plusieurs fautes auvergnates. Les Clermontois n'ont respiré qu'en deuxième mi-temps grâce à une solide défense et un essai de Wesley Fofana à la 44e minute. Le franco-australien, Brock James, remplaçant d'un Camille Lopez blessé, a assuré le service au pied avec une récolte totale de neuf points. 

Les Saracens, club de Watford dans la banlieue londonienne, n'ont pu placer que deux drops et marqué une pénalité.

Une finale, remake de 2013 ? L'ASM ne connaît pas encore l'adversaire qu'il affrontera au stade londonien de Twickenham le 2 mai prochain. C'est dimanche que l'autre demi-finale aura lieu à Marseille. Toulon y affrontera les Irlandais du Leinster. 

Si les rugbymen de la rade l'emportent, le tableau de la finale 2015 sera alors le même que celle de 2013. Toulon avait alors privé l'ASM de la précieuse Coupe en devançant l'ASM d'un point d'avance. Mais le président du club clermontois, Eric de Cromières, a déjà prévenu : "Nous ferons tout à Twickenham pour l'emporter cette fois-ci".

>> LIRE AUSSI - Rugby : des quotas de joueurs non-blancs en Afrique du Sud

>> LIRE AUSSI - Top 14 : la finale de 2016 au Camp Nou de Barcelone 

>> LIRE AUSSI - Le Top 14 déclare la guerre aux commotions cérébrales