Armstrong : les USA portent plainte

  • A
  • A
Armstrong : les USA portent plainte
@ REUTERS
Partagez sur :

DOPAGE - L'Etat américain a officiellement déposé plainte mardi contre l'ex-cycliste américain.

L'info. Le ministère américain de la Justice (DOJ) a procédé mardi à un dépôt formel de plainte contre Lance Armstrong. L'ancien cycliste, déchu de ses sept victoires dans le Tour de France et suspendu à vie pour dopage, est accusé d'avoir trompé le gouvernement en utilisant de l'argent public via le sponsoring de son équipe par US Postal Services (USPS), la Poste américaine, pour financer un programme de dopage. Le gouvernement avait décidé en février de se joindre à la plainte pour fraude déposée contre Armstrong par son ex-coéquipier Floyd Landis sur la base de la loi américaine contre les fausses déclarations. Les documents déposés mardi officialisent donc cet engagement.



La plainte. La chaîne NBC News et le quotidien local Austin American-Statesman ont publié la plainte qui court sur 28 pages.  "Les coureurs de l'US Postal, Armstrong compris, ont violé les accords de sponsoring, en utilisant régulièrement et systématiquement des substances proscrites et des pratiques pour augmenter leurs performances", indique la plainte. "Les inculpés se sont enrichis injustement grâce aux versements et autres bénéfices qu'ils ont reçus de l'USPS."  Les Etats-Unis reprochent à Armstrong d'avoir utilisé au moins une méthode ou une substance prohibée lors de chaque Tour de France entre 1999 et 2004.  "En outre, il savait que ses coéquipiers étaient engagés dans des pratiques de dopage similaires. Il a activement encouragé et facilité ces pratiques", lit-on dans la plainte, qui s'appuie sur le rapport de l'agence antidopage américaine (Usada), à l'origine de la chute d'Armstrong.

La défense. L'avocat de l'ancien champion texan, Elliot Peters, n'a pas tardé à réagir à cette annonce. Selon lui, la plainte du DOJ est "opportuniste et manque de sincérité". "L'US Postal a tiré un énorme bénéfice du sponsoring de l'équipe cycliste", considère-t-il. "Ces propres enquêtes l'ont prouvé. L'USPS n'a jamais été victime de fraude."

Les risques. Selon les documents remis mardi à la justice, l'US Postal a dépensé 40 millions de dollars (31 millions d'euros) en dépenses de sponsoring et rémunéré Armstrong à hauteur de 17,9 millions de dollars (13,8 millions d'euros) sur la période courant de 1998 à 2004 (lors de la dernière victoire d'Armstrong, c'est la chaîne Discovery Channel qui était sponsor de l'équipe). S'il est reconnu coupable, Armstrong pourrait devoir débourser jusqu'à 150 millions de dollars (115 millions d'euros) soit une très grosse partie de sa fortune. Cette perspective explique pourquoi "LA" a pris les devants en décidant de vendre la résidence qu'il occupait à Austin, au Texas, pour emménager ailleurs.