Michel Platini candidat à la présidence de la Fifa

  • A
  • A
Michel Platini candidat à la présidence de la Fifa
Michel Platini, ici à Paris le 10 juin dernier, est candidat à la présidence de la Fifa.@ Patrick KOVARIK/AFP
Partagez sur :

ANNONCE - Le dirigeant français a officialisé mercredi qu'il serait candidat à la présidence de la Fifa.

C'était attendu et c'est désormais officiel : Michel Platini, actuel président de l'UEFA, sera candidat l'année prochaine à la présidence de la Fifa, la plus haute instance du football mondial, dont l'élection est fixée au 26 février 2016. Elle désignera le successeur du Suisse Joseph Blatter, qui a dû renoncer à son mandat début juin juste après sa réélection, en raison du scandale de corruption qui secoue l'instance suprême du football mondial. "Il est des moments dans la vie où il faut forcer son destin", explique Platini dans un communiqué publié sur le site de l'UEFA, dont il est le président depuis 2007. "Je suis à l’un de ces instants décisifs, à la jonction du cours de ma vie et des événements qui dessinent l’avenir de la FIFA."



"Une décision très personnelle, mûrement réfléchie." Le communiqué de l'UEFA précise que Platini a envoyé une lettre aux 209 présidents et secrétaires généraux des associations membres de la Fifa dans laquelle il explique sa décision : "C’est une décision très personnelle, mûrement réfléchie, dans laquelle se mêlent les considérations propres à l’avenir du football et celles qui tiennent à mon propre parcours. C’est aussi la conséquence des chaleureux témoignages d’estime, de soutien et d’encouragement que nombre d’entre vous m’ont prodigués". L'ancien n°10 de l'équipe de France, qui est membre du comité exécutif de la Fifa depuis 2002, rebondit sur les scandales de corruption connus par la Fifa pour justifier sa candidature. "Les événements récents obligent l’institution suprême qui régit le football mondial à se réformer et à repenser sa gouvernance", insiste-t-il.

Les candidatures pour la présidence de la Fifa peuvent être déposées jusqu'au 26 octobre prochain. Mais le candidat Platini, qui explique se présenter "avec enthousiasme et conviction, avec aussi l’humilité de celui qui sait qu’il ne pourra pas réussir seul", semble déjà en campagne, quand il écrit aux présidents des associations membres : “Je compte sur votre soutien et sur notre amour commun du football pour qu’ensemble nous offrions aux dizaines de millions de passionnés de notre sport la FIFA qu’ils attendent : une FIFA exemplaire, unie et solidaire, une FIFA respectée, aimée et populaire.” D'autres candidats, comme le prince jordanien Ali, battu par Sepp Blatter en mai dernier, ou plus sûrement le Brésilien Zico, pourraient se déclarer dans les semaines qui viennent.