Menace terroriste : le match de foot Belgique-Japon a failli être annulé

  • A
  • A
Menace terroriste : le match de foot Belgique-Japon a failli être annulé
Le stade Jan Breydel, à Bruges, était visé par un projet d'attentat@ JOHN THYS / AFP
Partagez sur :

Un attentat aurait été programmé au stade de Bruges, selon des écoutes téléphoniques.

"Une heure avant le match, nous ne savions pas si nous allions jouer", raconte Stefaan Van Loock, porte-parole de la fédération belge de football. Et pour cause : le match amical qui opposait la Belgique au Japon (1-0) mardi soir à Bruges a failli être annulé en raison d'une menace terroriste jugée crédible par la police belge, rapportaient des médias locaux mercredi.

Un attentat programmé ? Selon divers médias, lors d'écoutes téléphoniques, la police de Bruxelles a entendu parler d'un attentat programmé au stade Jan Breydel. La police de Bruges en a été avisée ainsi que l'organisme en charge de l'analyse de la menace (OCAM).

Contrôles renforcés à l'entrée au stade. L'annulation du match a été un moment envisagée et les contrôles à l'entrée du stade ont été renforcés. En raison de ces contrôles, plusieurs centaines de spectateurs n'ont pu pénétrer dans le stade qu'une demi-heure après le début de la rencontre. Les analyses de la police se sont finalement révélées rassurantes et, à la fin de la rencontre, les spectateurs ont pu quitter le stade sans problème.