Masters 1000 de Montréal : Murray bat Djokovic et s'installe au 2e rang mondial

  • A
  • A
Masters 1000 de Montréal : Murray bat Djokovic et s'installe au 2e rang mondial
Andy Murray n'avait plus battu Novak Djokovic depuis la finale de Wimbledon, en 2013.@ Minas PANAGIOTAKIS/Getty North Images America/AFP
Partagez sur :

DUEL - L'Ecossais a mis fin à une série de huit défaites consécutives contre le Serbe, dimanche, à Montréal.

Andy Murray a mis fin dimanche à ce qui menaçait de devenir un complexe. Après huit défaites consécutives contre Novak Djokovic, l'Ecossais l'a en effet emporté en finale du Masters 1000 de Montréal à l'issue d'un match serré (6-4, 4-6, 6-3) et disputé sous un soleil de plomb (39°C).

"Je suis content de cette victoire, surtout de le façon dont je l'ai acquise. J'ai fait preuve d'agressivité quand il le fallait", a commenté Murray, qui a remporté le 35e trophée de sa carrière, le 11e Masters 1000, la catégorie de tournois la plus prestigieuse après les Grand Chelem. Murray, qui a profité de la conférence de presse d'après-match pour annoncer la maternité de sa coach, Amélie Mauresmo, n'avait plus battu Djokovic depuis la finale de Wimbledon, en 2013. Le Serbe l'avait notamment battu cette année en finale de l'Open d'Australie mais aussi en demi-finales de Roland-Garros.

Fin de série(s) pour Djokovic. Murray a stoppé la formidable série, ou plutôt les formidables séries, de Djokovic : le Serbe avait en effet remporté ses 12 dernières finales en Masters 1000 et était invaincu dans cette catégorie de tournois cette année, avec des victoires à Indian Wells, Miami, Monte-Carlo et Rome. Il n'avait pas pris part au Masters 1000 de Madrid, remporté par... Andy Murray. "Ce n'est jamais agréable de perdre, mais toute série a une fin. Je me suis incliné face à un joueur qui a mieux joué que moi", a admis Djokovic, qui a expliqué ne pas s'être ressenti de sa douleur au coude droit, qui avait nécessité l'intervention du kiné lors de sa demi-finale face à Jérémy Chardy. "Il y a quand même du positif à tirer de ce tournoi, j'ai joué de mieux en mieux au fil des matches."

Grâce à ce succès, son 9e en 28 confrontations face à Djokovic, Murray s'installe un peu plus à la 2e place du classement ATP, qu'il était assuré de subtiliser à Roger Federer depuis sa victoire en demi-finales face au Japonais Kei Nishikori. Absent à Montréal, Federer va faire son retour cette semaine au Masters 1000 de Cincinnati, dernier galop d'essai avant l'US Open (31 août-31 septembre), dont Murray sera l'un des grands favoris.