Ligue des champions-Monaco : Mbappé rallume la lumière

  • A
  • A
Ligue des champions-Monaco :  Mbappé rallume la lumière
Kylian Mbappé a marqué ses troisième et quatrième buts de la saison en Ligue des champions.@ Sascha Schuermann / AFP
Partagez sur :

Le jeune attaquant monégasque a signé un doublé lors de la victoire de l'ASM sur la pelouse de Dortmund, mercredi soir (3-2).

Deux sorties quelconques en Bleu et une finale de la Coupe de la Ligue manquée face au PSG ont fait naître quelques réserves sur la capacité de Kylian Mbappé à maîtriser la pression. Mercredi soir, pour son premier quart de finale de Ligue des champions, le jeune international, 18 ans seulement, a sans doute fait taire les sceptiques. Dans l'ambiance forcément spéciale du Signal Iduna Park, encore marqué par l'attaque dont ont été victimes ses joueurs mardi soir, le natif de Bondy a éclaboussé la rencontre entre le BVB et l'ASM (2-3) de tout son talent. Vitesse, opportunisme, précision, le n°29 de l'ASM a une nouvelle fois fait tourner les têtes, de ses adversaires d'abord et sans doute aussi des recruteurs…

Un penalty provoqué et deux buts marqués. Il a d'abord été à l'origine du penalty (manqué par Fabinho), en prenant de vitesse l'arrière-garde du Borussia et en forçant Sokratis Papastathopoulos à une intervention jugée illicite par l'arbitre de la rencontre (16e). Quelques minutes plus tard, il a été à la réception d'un centre-tir de Thomas Lemar pour pousser le ballon au fond des filets, de la cuisse et en position de hors jeu (0-1, 19e).

Son deuxième but, en revanche, ne doit rien au hasard, mais tout à son sens de l'anticipation (interception d'une passe de Lukasz Piszczek) et à sa précision chirurgicale, sa frappe limpide se logeant dans la lucarne gauche de Roman Bürki (79e). "Je vois que le gardien va anticiper à gauche. Il ne peut pas aller en l’air, donc je vise la lucarne. Je la mets bien, mais un jour je la raterai peut-être", a confié le héros du soir à nos confrères d'Europe 1 Sports. Un jour peut-être. En attendant, Mbappé enquille les buts (21 depuis le début de la saison), notamment depuis le début de la phase finale de la Ligue des champions, puisqu'il avait aussi marqué à l'aller et au retour en huitièmes de finale, face à City (3-5, 3-1).

"On est tous avec Bartra". "J’avais à cœur de faire un bon match", poursuit Mbappé. "J’étais remplaçant lors de la dernière rencontre (à Angers en Ligue 1, victoire de l'ASM 1-0 ndlr), le coach m’a dit que c’était la rotation et j’ai dû l’accepter… Il fallait que j’aide le collectif. On est fiers. Un but, c’est la fin d’une action, il faut d’abord remercier tous ceux qui ont travaillé avant pour que je marque."

On continue de découvrir Mbappé, à la fois sur le terrain et en dehors. Et là aussi, c'est un régal. Bon client, il a aussi souvent la parole juste, comme quand il s'est agi d'évoquer l'attaque dont ont été victimes les joueurs de Dortmund mardi soir. "On est tous avec Bartra (le joueur du Borussia blessé ndlr)", a-t-il assuré. "On sait que c'est une épreuve pour lui mais aussi pour les joueurs de Dortmund, on les soutient sur ce plan-là." L'attaquant de l'ASM a expliqué avoir eu son coéquipier en équipe de France, Ousmane Dembélé, lui aussi buteur mercredi soir, au téléphone. "Il m'a expliqué un peu la situation, je lui ai dit que j'étais avec lui, avec toute son équipe, que sur ce plan-là il n'y avait pas de clan, qu'on était des hommes", a-t-il révélé, avant de conclure : "Le sportif est très heureux parce qu'on a frappé un grand coup aujourd'hui. Et puis il y a les hommes, qui sont très touchés par ce qui s'est passé." Mbappé, joueur lumineux dans une période ténébreuse…