Lyon s'incline sur le terrain du Zénith Saint-Pétersbourg

  • A
  • A
Lyon s'incline sur le terrain du Zénith Saint-Pétersbourg
Hulk a fait bien des misères à Samuel Umtiti et à la défense de l'OL, mardi soir.@ Olga MALTSEVA/AFP
Partagez sur :

REVERS - L'OL, battu mardi soir sur le pelouse du Zénith Saint-Pétersbourg (3-1), ne compte qu'un point après trois journées.

L'avenir de l'OL en Ligue des champions s'est encore un peu plus obscurci, mardi. Le club rhodanien s'est en effet incliné 3-1 sur le terrain du Zénith Saint-Pétersbourg lors de la 3e journée de la phase de groupes. Après trois rencontres, l'OL pointe à la dernière place du classement de son groupe, avec un malheureux petit point. Ce deuxième revers consécutif, trois semaines après celui enregistré à domicile face à Valence (1-0), est d'autant plus regrettable que, dans le même temps, les Espagnols l'ont emporté contre La Gantoise (2-1). Et voilà donc les Lyonnais repoussés à 5 longueurs de la deuxième place qualificative pour les huitièmes de finale. L'OL, encore trop brouillon dans le jeu, jouera déjà son avenir en C1 dans deux semaines, à nouveau face au Zénith, au stade Gerland.

La talonnade de Lacazette. Classique d'une équipe en manque de confiance, l'OL a cédé dès la 3e minute de jeu dans la froideur de Saint-Pétersbourg. Christophe Jallet a mal négocié un ballon chaud. Oleg Shatov lui a subtilisé le cuir pour lancer immédiatement Artem Dzyuba, lequel n'a pas manqué l'occasion d'ajuster Anthony Lopes d'un petit plat du pied enroulé. L'OL a mis une bonne vingtaine de minutes à émerger jusqu'à cette volée de Mapou Yanga-Mbiwa, repoussée par Mikhaïl Kherzakov (22e). Dzyuba (25e, glissade) puis Hulk (30e, claquette de Lopes) ont tous les deux eu l'occasion d'alourdir le score, mais sans succès. Et c'est contre toute attente l'OL qui est revenu à 1-1 en début de deuxième période sur un exploit personnel d'Alexandre Lacazette, auteur d'une talonnade aérienne sur un centre de Jallet (1-1, 49e). Malheureusement, l'OL a replongé sept minutes plus tard...

Lacazette égalise d'une jolie talonnade... :

... Juste avant le raid gagnant de Hulk :

Le missile de Hulk. Hulk, le Brésilien au physique de déménageur, s'est débarrassé de Gonalons puis de Lacazette, écartés comme des juniors, avant d'adresser une frappe flottante et surpuissante dans la lucarne droite de Lopes (2-1, 56e). L'OL, abasourdi et toujours à la recherche de cohérence dans son jeu - la titularisation de Rafael au poste d'ailier droit dans un 4-3-3 nouveau n'a pas convaincu - a eu deux occasions successives par Lacazette (78e) puis Samuel Umtiti, auteur d'une frappe terrible, mais à côté (79e).

Et ce qui devait arriver arriva. Le Zénith, remarquable équipe de contre, frappa à nouveau. Danny, servi par Shatov parti à la limite du hors-jeu (voire un peu plus), conclut avec brio le calvaire lyonnais (3-1, 82e). "Ça se joue toujours sur des détails", a regretté Lacazette au micro de BeIN Sports. "Ils nous ont basculé. On a essayé de mieux faire en deuxième période. Ça va être difficile de revenir maintenant, même si mathématiquement, la qualification pour les huitièmes reste possible. Mais si on est éliminés en Ligue des champions, on essaiera d'être troisièmes et d'être reversés en Ligue Europa." C'est sans doute l'ambition qui attend désormais l'OL.