Ligue 1 : le titre est-il joué d'avance ?

  • A
  • A
Ligue 1 : le titre est-il joué d'avance ?
Edinson Cavani a inscrit le deuxième but du PSG face à l'OL lors du Trophée des champions, à Montréal.@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

LA POLÉMIQUE - Le PSG dispute son premier match de la saison de Ligue 1, vendredi soir, à Lille.

Triple champion de France en titre, le PSG va entamer vendredi au stade Pierre-Mauroy de Lille la défense de son titre. Une fois de plus, le club de la capitale ne semble pas avoir de rival sur la scène domestique. Le titre est-il pour autant joué d'avance ? Le service des sports d'Europe 1 est divisé sur la question.

OUI : "rien ne peut arrêter la machine PSG"

Par Nicolas ROUYER

"On aimerait croire que l'OL va monter en puissance, que les jeunes pousses de Monaco vont créer la surprise, que l'OM de Marcelo Bielsa va régaler. On aimerait que le suspense en tête de la Ligue 1 ne soit pas éventé avant même la première journée. Oui mais voilà, comme en 2013, 2014, et 2015, le PSG va être champion au printemps prochain. L'écart d'expérience, de talent et même maintenant d'alchimie collective est trop grand avec les autres équipes de Ligue 1.

L'équipe de Laurent Blanc s'est en plus renforcée avec l'arrivée d'un deuxième grand gardien international, l'Allemand Kevin Trapp, qui offrira à une alternative à Salvatore Sirigu, et a signé avec l'Argentin Angel Di Maria un feu follet de dimension mondiale sur le côté gauche. Avec les arrivées de Benjamin Stambouli et la confirmation à venir des Marquinhos et autre Rabiot, le PSG a l'effectif pour jouer sur plusieurs tableaux, et peut-être même dans l'ordre. A savoir, tuer tout suspense dans la première partie du championnat avant de s'attaquer aux grands rendez-vous européens du printemps face à des adversaires enfin de taille."

NON : "Paris pense d'abord à l'Europe"

Par Julien FROMENT

"Si le Trophée des champions remporté face à l'OL laisse déjà craindre un long raid solitaire du PSG cette saison, il est bien trop tôt pour tirer des conclusions sur ce que sera la saison 2015-2016. Tout d’abord, Paris aura forcément un moment de "creux", comme ce fut le cas l’an passé entre janvier et mars. La fameuse "crise de novembre" a certes fait long feu depuis l’arrivée de QSI, mais Paris reste un club à part. Il n’est ainsi pas exclu que les Parisiens connaissent un coup de mou dans leur quête effrénée de titres. Et cette année, Paris n’aura que d’yeux pour la coupe qui brille le plus, la Ligue des champions.

Trop juste l’an passé face au Barça (1-3, 0-2 en quarts de finale, ndlr), le PSG pourrait être tenté de se concentrer sur la C1, au détriment de la scène nationale. Alors oui, Paris a peut-être de la marge à la base, mais Lyon va accélérer sur le marché des transferts, Monaco a gardé une base solide et possède des jeunes extrêmement prometteurs. Et puis Marseille reste capable du pire comme du meilleur. Bref, Paris va devoir batailler cette saison pour conserver son titre. Si, si..."