Ligue 1 : le PSG seul dans son monde

  • A
  • A
Ligue 1 : le PSG seul dans son monde
Comme Ibrahimovic, Cavani, ici entre Pogba et Perrin, en est à sept buts inscrits en Ligue 1.@ Miguel MEDINA/AFP
Partagez sur :

SUPRÉMATIE - Le club de la capitale, large vainqueur de Saint-Etienne dimanche soir, s'envole en tête du classement de la Ligue 1.

A l'issue de la large victoire de son équipe sur Saint-Etienne, dimanche soir (4-1), l'entraîneur du PSG Laurent Blanc ne s'est pas laissé aller à l'euphorie. Pas son rôle, pas son style non plus. "Avoir 29 points après 11 matches est une très bonne chose, car des concurrents directs ont perdu des points en cours de route", a relevé le technicien cévenol. En effet, après 11 journées de championnat, le PSG compte sept longueurs de marge sur son dauphin, Angers. Et sans manquer de respect au SCO, on ne peut pas considérer l'équipe de Stéphane Moulin comme un "concurrent direct". L'OL, deuxième la saison dernière, est à 10 points, Monaco à 12, et l'OM à... 17.

Le meilleur départ depuis Lyon en 2006. Avec neuf victoires et deux matches nuls en onze matches, le PSG signe même le meilleur départ en Ligue 1 depuis l'Olympique lyonnais de Gérard Houllier en 2006-07, qui avait gagné dix de ses onze matches et fait un match nul. C'est en revanche aussi bien que le PSG du même Houllier en 1985-86 (9 victoires, 2 nuls également). Inutile d'ajouter que ces deux équipes avaient fini championnes de France...

Depuis la belle performance de dimanche - c'était la deuxième fois que le PSG inscrit quatre buts cette saison -, le triple champion en titre présente désormais la meilleure attaque avec Nice (25 buts marqués) et la meilleure défense avec Angers (6 buts encaissés). Très critiquée en milieu de semaine pour son rendement face au Real Madrid, l'attaque "CDI" (Cavani-Di Maria-Ibrahimovic) a cette fois tourné à plein régime, avec, comme symbole, le troisième but inscrit par Cavani après un service d'"Ibra" et une ouverture de Di Maria.

Seule équipe invaincue avec le Real et Porto. Le PSG est aujourd'hui l'une des trois dernières équipes invaincues des six grands championnats européens, avec le Real et le FC Porto. Ces belles performances domestiques, en suite directe de la saison dernière - rappelons que le PSG a remporté les quatre compétitions au programme, le championnat, la Coupe de France, la Coupe de la Ligue et le Trophée des champions -, doivent servir de base à l'ambition européenne du PSG. C'est en tout cas l'avis de Blanc.

"Essayons d'améliorer notre jeu par le biais du championnat et d'être plus déterminé dans notre animation pour ne pas être surpris en Ligue des champions", a relevé le coach parisien. "C'est ce genre de match qui, au niveau physique, nous mettra dans le vrai, même si la possession ne sera pas la même contre des adversaires de gros calibre." Dimanche au Parc des Princes, le PSG a tenu le ballon 65% du temps, avec un premier quart d'heure flirtant même avec les 80%. Le PSG a une telle marge en Ligue 1 qu'un quatrième titre consécutif sera forcément au rendez-vous en fin de saison. Espérons simplement pour le spectacle qu'il s'accompagnera de performances enthousiasmantes comme celle de dimanche et non de matches sans saveur comme ce fut (trop) souvent le cas depuis le début de la saison...