Les favoris du Tour de France 2017 : qui pour aller chercher Christopher Froome ?

  • A
  • A
Les favoris du Tour de France 2017 : qui pour aller chercher Christopher Froome ?
Christopher Froome suivi par Richie Porte et Alberto Contador : bis repetita en 2017 ?@ Lionel BONAVENTURE/AFP
Partagez sur :

Le Britannique est favori n°1 pour remporter un quatrième Tour. Mais ses rivaux sont peut-être un peu plus nombreux que par le passé.

Samedi à Düsseldorf, en Allemagne, 198 coureurs prendront le départ de la 104ème édition du Tour de France. Parmi eux, seule une poignée aura l'objectif de finir en jaune sur les Champs-Élysées le 23 juillet prochain. Europe1.fr vous présente les principaux candidats à la victoire finale, avec une estimation de leurs chances en pourcentage, forcément subjective.

Christopher Froome, britannique, 32 ans, vainqueur en 2013, 2015 et 2016. Depuis qu'il a terminé le Tour 2012, bridé, dans la roue de son leader Bradley Wiggins, Christopher Froome fait office de grand favori chaque année. C'est aussi le cas en 2017, même s'il ne s'est pas forcément montré à son avantage sur le Critérium du Dauphiné, qu'il a terminé à la 4ème place. Mais quand vient juillet, le "Kényan blanc" sait se transformer en prédateur. Redoutable rouleur contre-la-montre, il a rarement été mis en difficulté en montagne ces dernières années. Doté d'une étonnante capacité d'accélération, qui éveille parfois la suspicion, le filiforme Britannique bénéficie également avec l'équipe Sky d'une structure qui ne laisse rien au hasard, que ce soit dans la préparation de l'épreuve ou dans son déroulement. Les organisateurs, conscients que la domination de l'équipe de Dave Brailsford a nui au suspense ces dernières années, ont encore tenté des choses pour changer la donne, en réduisant la part des chronos (36,5 km seulement) ou en multipliant les pièges tout au long du parcours. Suffisant pour ébranler l'armada britannique, désormais vêtue de blanc ? Pas sûr du Tour… Chances de l'emporter : 51%

Richie Porte, australien, 32 ans, 5ème en 2016. Contemporain de Froome - ils ont moins de quatre mois d'écart -, dont il a été l'un des lieutenants lors de sa deuxième victoire sur le Tour, en 2015, Porte vole désormais de ses propres ailes. Et le terme de voler n'est pas usurpé dans son cas.  L'Australien s'est en effet montré impressionnant ces derniers temps, notamment sur le Dauphiné, qu'il a dominé et qu'il n'a laissé échapper que pour 10 secondes. Malchanceux l'an dernier sur le Tour, avec un problème mécanique dès la 2ème étape et une chute lors de la fameuse arrivée mouvementée au Ventoux, Porte avait néanmoins fini 5ème à un peu plus de cinq minutes de Froome. Peut-il créer la surprise cette année et marcher sur les traces de son compatriote Cadel Evans, vainqueur du Tour en 2011 avec la même équipe BMC ? On en fait en tout cas notre outsider n°1. Chances de l'emporter : 15%

Nairo Quintana, colombien, 27 ans, 2ème en 2013 et 2015. Estampillé dauphin de Froome depuis 2013 (il n'avait pas participé à l'édition 2014), le petit Colombien a laissé ce titre honorifique au Français Romain Bardet l'année dernière, se contentant d'une 3ème place plus anonyme. Mais quelques semaines après le Tour, le leader de la Movistar avait devancé Froome sur le Tour d'Espagne (+1'23"), signant son deuxième succès dans un grand Tour après le Giro 2014. Peut-il compléter sa trilogie avec le Tour de France cette année ? Possible, s'il a récupéré d'un exigeant Tour d'Italie qu'il a laissé échapper pour 31 secondes le mois dernier au profit de Tom Dumoulin. Chances de l'emporter : 10%

Romain Bardet, français, 26 ans, 2ème en 2016. Son formidable Tour de France 2016, achevé à la place de "premier des autres" derrière Froome (à plus de quatre minutes) a fait renaître les espoirs d'enfin voir  bientôt un successeur à Bernard Hinault. Quarante-deux ans maintenant que la France attend ça ! Est-ce que ce sera pour cette année ? Pas sûr. S'il va inévitablement arriver sur le Tour plein de sève, le coureur de l'équipe AG2R-La Mondiale devrait encore souffrir de ses (contre)performances dans l'exercice du contre-la-montre. Il y a beau n'y avoir que 36,5 km de chrono, c'est sans doute déjà trop face à des "monstres" comme Froome ou Porte. Mais sait-on jamais… Chances de l'emporter : 4%

Fabio Aru, italien, 26 ans, 13ème en 2016. Après une année 2015 exceptionnelle (2ème du Giro, vainqueur de la Vuelta), le leader de l'équipe Astana a connu un exercice 2016 plus délicat avec un Tour achevé dans la douleur et bien loin au classement (13ème à 19 minutes). Son solide Dauphiné au début du mois (5ème) est la preuve qu'il faudra peut-être davantage compter sur l'Italien cette année. Chances de l'emporter : 4%

Alberto Contador, espagnol, 34 ans, vainqueur en 2007 et 2009. Collectionneur de places d'honneur depuis le début de la saison (deuxième sur le Tour d'Andalousie, Paris-Nice, le Tour de Catalogne et le Tour du Pays basque), Alberto Contador, désormais chez Trek-Segafredo, ne figure plus aujourd'hui parmi les immenses favoris du Tour. Mais son indéniable panache et son immense expérience en font un coureur à suivre, forcément. Chances de l'emporter : 3%

Thibaut Pinot, français, 27 ans, 3ème en 2014. Passé au travers l'an dernier sur le Tour, le leader de la FDJ entendait se relancer sur le Giro cette année. La mission a été réussie, même si le podium n'a pas été au bout (4ème). Il a les moyens de briller sur ce Tour pour puncheurs, mais les efforts consentis sur le Giro devraient l'empêcher de jouer les tout premiers rôles. Chances de l'emporter : 3%

Maillot blanc du meilleur jeune en 2016 et 4ème du classement général, le Britannique Adam Yates (Orica-Scott, 24 ans) va chercher à confirmer, en dépit d'un Tour d'Italie achevé loin des meilleurs (9ème). Depuis longtemps attendu dans l'Hexagone, le Colombien Esteban Chaves (Orica-Scott, 27 ans) sera peut-être plus qu'un lieutenant pour Yates. Ce sera peut-être aussi le cas pour l'éternel Alejando Valverde (Movistar, 37 ans), équipier de Quintana mais qui reste sur quatre Top 8 consécutifs sur le Tour et qui a gagné "quelques" courses en 2017 : onze, dont le doublé Flèche wallonne/Liège-Bastogne-Liège. De son côté, le Danois Jakob Fuglsang (Astana) a semble-t-il passé un cap. À 32 ans, l'ancien lieutenant de Vincenzo Nibali vient de brillamment gagner le Dauphiné, avec deux étapes à la clé. L'Italien, impressionnant vainqueur du Tour en 2014, a encore de la ressource. Il vient de terminer sur le podium du Giro (3ème). Aura-t-il récupéré ? Pour gagner, peut-être pas, mais pour jouer un rôle, assurément. Chances de l'emporter de ces coureurs : 2%