Les cinq moments forts de la Coupe du Monde de rugby

  • A
  • A
Les cinq moments forts de la Coupe du Monde de rugby
Les All Blacks ont exécuté un dernier haka, après la finale remportée contre l'Australie. @ GABRIEL BOUYS / AFP
Partagez sur :

ON REMBOBINE - La victoire japonaise sur l'Afrique du Sud ou encore la fessée du XV de France contre les All Blacks : retour sur les grands moments de ce Mondial. 

Un régal pour les amateurs de rugby. La Coupe du Monde 2015 a consacré le retour du beau jeu, symbolisé par la consécration des All Blacks, vainqueurs de la compétition pour la troisième fois. Si, comme d'habitude, les quarts de finale ont été un rendez-vous entre (grands) habitués, cette édition a tout de même réservé son lot d'émotions fortes. Europe 1 a sélectionné les cinq moments forts de cette très belle huitième Coupe du Monde de rugby.

  • 19 septembre, Afrique du Sud-Japon : l'incroyable exploit des Japonais

Une formalité pour les Springboks : voilà à quoi devait ressembler leur entrée dans la compétition contre le Japon, au premier tour. Mais un coup de tonnerre inattendu a secoué le monde de l'ovalie. Après une prestation magnifique d'intensité et de courage, ces intrépides Japonais ont arraché un succès fou d'un dernier essai, sur la dernière action de la rencontre (34-32). Malgré trois victoires, les Nippons seront finalement éliminés, devancés par l'Afrique du Sud et l'Ecosse. Mais le monde entier aura appris à connaître les "Brave Blossoms".

Coupe-du-monde-de-rugby-le-Japon-bat-l-Afrique-du-Sud[1]

  • 3 octobre, Australie-Angleterre : le XV de la Rose ridiculisé

Battu une semaine plus tôt par le pays de Galles, l'Angleterre n'avait pas le choix : la victoire contre l'Australie ou la porte. Paralysés par l'enjeu dans leur antre de Twickenham, le XV de la Rose est pourtant balayé par les Wallabies (33-13). Le berceau du rugby est éliminé dès la phase de groupes de "sa" Coupe du Monde, après quatre ans d'intense préparation. Pour la première fois, le pays hôte est éliminé avant les quarts de finale. Un fiasco total pour l'Angleterre.

  • 17 octobre, Nouvelle-Zélande - France : les Bleus humiliés

Le grand rival du XV de la Rose n'a pas fait beaucoup mieux. Après un premier tour poussif, l'équipe de France a été submergée par la marée noire, en quarts de finale. Les All Blacks infligent une gifle monumentale aux hommes de Philippe-Saint André, dépassés dans tous les domaines (62-13). Une image pour résumer le cauchemar tricolore : l'essai tout en puissance de Savea, où l'ailier néo-zélandais met au tapis toute la défense française. On souhaite bonne chance à Guy Novès, le nouveau sélectionneur du XV de France…

Rugby-Coupe-du-monde-la-France-humiliee-par-la-Nouvelle-Zelande[1]

  • 18 octobre, Australie-Ecosse : la cruelle élimination écossaise

Aucune nation de l'hémisphère nord dans le dernier carré : cette édition 2015 a été une grande première. Pourtant, l'Ecosse aurait dû en être. A la surprise générale, le XV du Chardon mène de deux points à deux minutes de la fin du quart de finale contre l'Australie. Mais l'arbitre, Craig Joubert, accorde une pénalité aux Wallabies, qui éliminent les Ecossais pour un petit point, à la dernière minute de jeu (35-34). Le lendemain, le World Rugby reconnaîtra l'erreur de l'arbitre. Pas de quoi consoler l'Ecosse.

  • 31 octobre, Nouvelle-Zélande - Australie : une finale de folie

Un feu d'artifice pour clôturer la fête. La finale de la Coupe du Monde a offert un spectacle magnifique, d'une intensité exceptionnelle durant 80 minutes. Des essais sublimes, un drop insensé de Dan Carter, des Wallabies courageux de bout en bout, puis la consécration des All Blacks (34-17) : le rugby ne pouvait rêver meilleure publicité. Avec trois victoires dans la compétition, les Néo-Zélandais sont désormais seuls au sommet de l'ovalie. La marée noire a tout balayé sur son passage.