Le Ballon d’or, l’autre enjeu de la finale France-Portugal

  • A
  • A
Le Ballon d’or, l’autre enjeu de la finale France-Portugal
Antoine Griezmann, s'il brille pendant la finale de l'Euro, deviendra un concurrent sérieux au Ballon d'or. @ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

Antoine Griezmann, l’homme fort de cet Euro, joue aussi une carte personnelle face à Cristiano Ronaldo dimanche en finale de l’Euro. 

Antoine Griezmann est l’incontestable l'homme fort de l’Euro. En finale, il sera encore l'atout numéro un de la France face au Portugal. Et immanquablement, son duel avec Cristiano Ronaldo, la superstar de la Seleçao, sera scruté de près. Avec, au-delà du tire européen, le Ballon d’or en ligne de mire. Pour l’heure, le Portugais a une longueur d’avance pour remporter une quatrième fois la distinction du meilleur européen de l’année. Mais sur un match, Grizi peut tout faire basculer.

Ronaldo est en avance. Pour l’heure donc, c’est le Portugais qui reste le favori pour le Ballon d’or. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid, équipe dont il est l’incontestable leader, Cristiano Ronaldo paraît sans rival, puisque Lionel Messi est lui passé à côté de son début d’année. Dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, il a inscrit 16 buts en 12 rencontres. En Espagne, il a terminé à la deuxième place du classement des buteurs, avec 35 réalisations en 36 matches impressionnant donc.

Oui, mais voilà. Même si le Portugal est en finale de l’Euro, Cristiano Ronaldo n’a pas vraiment marché sur l’eau pendant la compétition. Son but en demi-finale face au pays de Galles l’a remis sur les rails, mais avant ça, ce n’était pas vraiment le grand "CR7". Cela dit, une victoire finale de la Seleçao mettrait fin à tout suspense pour le Ballon d’or.

Griezmann a un coup à jouer. Seul Antoine Griezmann semble en mesure de l’empêcher de mettre la main sur un quatrième trophée. Après tout, l’attaquant français a lui aussi brillé en Ligue des Champions, puisque c’est en grande partie grâce à ses buts en quarts de finale face à Barcelone et en demi-finale face au Bayern Munich que son équipe, l’Atlético de Madrid, s’est qualifiée pour la finale. Face au Real, il a manqué un pénalty dans le cours du jeu, mais celui marqué jeudi face à Neuer a effacé la faute. Et montré que l’attaquant des Bleus avait un sacré mental.

En marquant six buts pendant l’Euro, dont deux en demi-finale face à l'Allemagne, Griezmann a réussi ce que personne n’avait réussi avant lui depuis Platini et ses neuf réalisations en 1984. Avec 22 buts en Liga et 7 en Ligue des Champions, son bilan en club est loin d’être ridicule. S’il réussissait une finale éclatante, alors Grizou serait en mesure de prétendre au Ballon d’or. Ne lui resterait plus qu’à réussir un solide début de saison 2016-2017, et tout serait possible. On y croit, Grizi !