Laurent Blanc après le "classique" face à l'OM : "On s'est fait bouger"

  • A
  • A
Laurent Blanc après le "classique" face à l'OM : "On s'est fait bouger"
Lucas et le PSG ont été mis en difficulté par l'OM, dimanche soir, au Vélodrome.@ Boris HORVAT/AFP
Partagez sur :

RÉACTIONS - L'entraîneur parisien a admis que son équipe n'avait pas été souveraine, dimanche soir, au Vélodrome.

"Ne nous faites pas honte !" Voilà le message que les ultras marseillais avaient voulu faire passer à leurs joueurs, dimanche soir, avant le "classique" face au PSG, via une banderole déployée dans le virage sud du Stade Vélodrome. Ça n'a pas été le cas. Certes, les joueurs de Michel se sont inclinés sur le score de 2-1 mais ils ont réussi un match remarquable d'engagement et de volonté.

L'entraîneur du PSG, Laurent Blanc, en a lui-même convenu à l'issue de la rencontre, au micro de Canal+ : "Les supporters marseillais diraient que l'OM méritait de gagner. Mais Paris ne méritait pas de perdre ce match-là. Sur la deuxième mi-temps, Marseille nous a posé des problèmes.(...) On s'est fait bouger par cette équipe. Il y a eu trop de déchet technique de notre côté. On sort bien le ballon, mais dès qu'on touche à la circulation du ballon, à la technique, on perd trop rapidement la possession. Malgré cela, quand on arrive à développer notre jeu, on arrive à se créer des occasions".

"Un match magnifique" pour Michel. Du côté marseillais, la déception d'avoir perdu le match était atténué par la performance d'ensemble de l'équipe, sublimée par l'apport d'un Lassana Diarra de retour de blessure et déjà au top. "On a fait un match magnifique mais on est tombé sur un adversaire qui a tellement de qualité qu'il finit par gagner", a simplement reconnu l'entraîneur, Michel, toujours sur Canal+.

Buteur et très actif dans ce "classique", Rémy Cabella pense lui que l'OM avait "l'occasion de gagner ce match". "On a fait ce qu'il fallait, maintenant il va falloir s'accrocher car il y a des matches qui vont arriver." Jeudi, l'OM sera en déplacement au stade Chaban-Delmas, à Bordeaux, pour y affronter Trélissac (CFA), en huitièmes de finale de la Coupe de France. Puis, dimanche, ce sera une autre sorte de "classique", avec le déplacement sur la pelouse du voisin niçois lors de la 26e journée de Ligue 1.