La Juventus, bête noire (et blanche) des clubs français

  • A
  • A
La Juventus, bête noire (et blanche) des clubs français
Le 15 janvier 1997, la Juve avait infligé une correction au PSG en Supercoupe d'Europe.@ Jacques DEMARTHON/AFP
Partagez sur :

Jamais une équipe française n'a réussi à sortir victorieuse d'une double confrontation décisive en Coupe d'Europe face à la Juventus Turin.

VIDEO

Opposée au quintuple champion d'Italie en titre, la Juventus Turin, mercredi, en demi-finales aller de la Ligue des champions, l'AS Monaco fait face à un sacré défi. Mais il semble plus grand encore si l'on s'en réfère à l'histoire de la Juve en Coupe d'Europe. En effet, les Bianconeri n'ont jamais été éliminés par un club français lors d'une rencontre aller-retour.

Depuis 1972 et un premier tour de C1 face à l'OM, ils y sont tous passés ou presque : le PSG (quatre fois !), Nantes, Bordeaux, l'OL et même Rennes en Coupe Intertoto… L'ASM elle-même a déjà été éliminée deux fois par la "Vieille Dame". Top 5 des défaites les plus cruelles infligées par la Juve aux clubs français.

5. Juventus-Monaco, quart de finale aller de la Ligue des champions 2014-15 (1-0) : le penalty litigieux. Vainqueur surprise d'Arsenal au tour précédent, l'AS Monaco tient tête à la Juve jusqu'à cette 55e minute où Ricardo Carvalho heurte, sans doute involontairement, Alvaro Morata à la limite de la surface de réparation. L'arbitre tchèque Pavel Kralovec siffle penalty. Arturo Vidal transforme la sentence. Ce sera le seul but marqué d'une double confrontation marquée par d'autres décision arbitrales litigieuses…

4. Juventus-Bordeaux, demi-finale aller de la Coupe des clubs champions 1984-85 (3-0) : la correction. La Juventus de Zbigniew Bonek et Michel Platini corrige les Girondins au match aller (3-0). Au retour, deux semaines plus tard, Bernard Lacombe, Alain Giresse, Jean Tigana et consorts échouent de peu dans leur retour impossible (2-0, buts de Müller et Battiston).

3. PSG-Juventus, demi-finale retour de la Coupe de l'UEFA 1992-93 (0-1) : Baggio, ce bourreau. Battu 2-1 seulement au match aller avec un but de George Weah, le PSG, qui vient de sortir le Real Madrid en quarts de finale à l'issue d'un match incroyable (4-1), peut se contenter d'une victoire 1-0. Crispant, le match bascule à un peu moins d'un quart d'heure de la fin sur un coup de patte de Roberto Baggio, déjà double buteur à l'aller.

2. Juventus-Monaco, demi-finale aller de la Ligue des champions 1997-98 (4-1) : Del Piero allegro. Trois mois avant d'être champions du monde ensemble, Didier Deschamps et Zinédine Zidane font passer un sale moment à Fabien Barthez, qui provoque même un penalty sur "Zizou", auteur du dernier but. Les trois premiers sont inscrits par un autre n°10 de légende, Alessandro Del Piero (un coup franc et deux penalties). Dix-neuf ans plus tard, les deux clubs se retrouvent au même stade de la compétition, mercredi…

1. PSG-Juventus, Supercoupe d'europe 1996-97, match aller (1-6) : l'humiliation. Dans le froid glacial du Parc des Princes, le PSG reçoit une leçon de football (6-1, ça vous rappelle quelque chose ?). Menés 4-0 à la pause, Rai et ses coéquipiers n'éviteront pas une addition encore plus salée. Au retour, les Parisiens feront légèrement mieux. Ils ne perdront que 3-1. Ce qui fait 9-1, quand même, sur l'ensemble des deux matches...