JO de Rio 2016 : la nuit des Bleus

  • A
  • A
JO de Rio 2016 : la nuit des Bleus
Camille Lacourt a poussé un violent coup de gueule à l'issue de sa cinquième place lors du 100 m dos. @ CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :

Le compteur des médailles de l’équipe de France olympique reste bloqué à une breloque après une nouvelle nuit décevante.

LA NUIT DES BLEUS

Après le troisième jour de compétitions aux Jeux olympiques de Rio, la France émarge à une piteuse 27ème place au tableau des médailles, avec une seule récompense, en argent, sur le relais 4x100 m nage libre, conquise lundi au petit matin (en France). Car dans la nuit de lundi à mardi, pas plus que les heures précédentes, aucune nouvelle médaille n’est venue remonter le moral de l’équipe de France olympique, toujours en quête d’or. Camille Lacourt, le seul à pouvoir briller, a déçu. Et il s’est lâché.

  • La colère bleue : le violent coup de gueule de Camille Lacourt

Pendant un temps, Camille Lacourt a semblé accepté avec philosophie sa cinquième place lors de la finale du 100 m dos. Il avait tout donné, disait-il, et n’avait pas de regrets, alors qu’il savait désormais qu’il n’obtiendrait jamais de médaille olympique individuelle. Puis le nageur français a visiblement vu le podium du 200 m nage libre, sur lequel le Chinois Sun Yang, anciennement convaincu de dopage, occupait la plus haute marche. Et là, il a dégoupillé. "Ça me donne un peu envie de vomir. Sun Yang, là, il pisse violet", a-t-il lâché face aux journalistes.

Le dossiste était d’autant plus en colère que dans sa course, un autre Chinois, Xu Jiayu, a pris la deuxième place. "Ça me plaît pas de pas être sur le podium, ça me déplaît d’être battu par un Chinois", a-t-il déclaré. "Je suis très triste de voir mon sport évoluer de cette façon. J’ai l’impression de voir de l’athlétisme, avec deux ou trois dopés dans chaque finale. J’espère que la Fina va vite réagir et arrêter ce massacre, parce que ça devient triste. Ils n’ont qu’à faire une fédération de chargés et ils vont s’amuser entre eux. Moi, ce n’est pas comme ça que je conçois le truc, et ça me dégoûte de voir des gens qui ont triché sur le podium", a insisté Camille Lacourt.

  • Des Bleus à l’âme : Cornet à la trappe, comme ses camarades

Il n’y a plus de Française dans le tableau du tennis féminin. Alizé Cornet, la dernière en lice, a été battue, fort logiquement, par l’Américaine Serena Williams, n°1 mondiale, dans la nuit, malgré une belle bataille dans le premier set (7-6[5], 6-2). Avant elle, dans la journée, Kristina Mladenovic, face à l’Américaine Madison Keys (7-5, 6-7[4], 7-6[5]), et Caroline Garcia, contre la Britannique Johanna Konta (6-2, 6-3), avaient déjà été sorties.

  • Les Bleus de chauffe : les basketteurs à la relance

Loin de leur niveau attendu pour leur premier match samedi face à l’Australie (87-66), Les Bleus du basket ont redressé la barre face à la Chine. Les partenaires de Tony Parker, après un départ poussif, ont déroulé pour finalement s’imposer largement (88-60). Place désormais à la Serbie, mercredi. Ce sera une autre paire de manches. Une autre Française a fait le job dans la nuit. Il s’agit de Charlotte Bonnet, qui s’est qualifiée pour la très dense finale du 200 m nage libre, avec le septième temps. La course aura lieu dans la nuit de mardi à mercredi.

Les résultats des Bleus : 

BASKET
 France 88 - 60 Chine

NATATION
 Camille Lacourt : cinquième de la finale du 100 m dos
 Charlotte Bonnet : qualifiée pour la finale du 200 m nage libre

TENNIS
 Serena Williams (États-Unis) - Alizé Cornet : 7-6[5], 6-2