France-Ecosse : ultime galop d’essai pour les Bleus

  • A
  • A
France-Ecosse : ultime galop d’essai pour les Bleus
Le demi d'ouverture Frédéric Michalak sera une nouvelle fois titulaire avec le XV de France contre l'Ecosse. @ AFP
Partagez sur :

Le XV de France affronte l’Ecosse, samedi soir au stade de France, pour son dernier match de préparation avant le début de la Coupe du Monde.

L’heure du grand départ approche pour l’équipe de France de rugby. Le XV de France joue contre l’Ecosse, samedi soir, pour son ultime test avant le début du Mondial. Les Tricolores, qui restent sur une belle victoire contre l’Angleterre au stade de France, il y a deux semaines (25-20), doivent confirmer leur forme ascendante à quelques jours de leur entrée en lice face à l’Italie. Europe 1 vous donne les enjeux de ce dernier galop d’essai du XV de France.

Une forme à confirmer. Le staff de l’équipe de France l’avait promis. Après des années d’errance, sans ligne directrice ni plan de jeu précis, la préparation d’avant Mondial allait régler tous les maux bleus. Si le XV de France souffreteux du dernier Tournoi des Six Nations ne s’est pas transformé en une machine de guerre implacable, force est de constater que l’encadrement tricolore a tenu en partie sa promesse. Après une défaite frustrante à Twickenham contre l’Angleterre (19-14), les Français ont bien réagi en prenant leur revanche sur le XV de la Rose (25-20).

Un jeu à perfectionner. Rappelez-vous, face aux Anglais, le XV de France a dominé son sujet pendant près d’une heure, avant de baisser de pied. Des phases de jeu intéressantes, un jeu au pied précis et une conquête efficace ont été les principaux motifs de satisfaction pour PSA. Mais les Tricolores ont encore une fois été trop imprécis à l’approche de l’en-but adverse et ont parfois manqué de fluidité. "Il faut avoir une meilleure lecture du jeu, ajouter un peu de communication peut-être, faire la petite passe supplémentaire et les essais en bout de ligne arriveront", a ainsi avoué le centre Wesley Fofana en conférence de presse.

Une ossature à consolider. La sortie face à l’Ecosse sera aussi l’occasion de perfectionner les automatismes entre les futurs titulaires à la Coupe du Monde. Sauf surprise, le XV de France annoncé par Philippe Saint-André devrait être reconduit contre l’Italie, en ouverture du Mondial. Le capitaine de l’équipe, le Toulousain Thierry Dusautoir, effectuera, lui, son retour dans les 15. La charnière 100% toulonnaise composée de Sébastien Tillous-Borde et Frédéric Michalak sera, elle, à nouveau aux commandes samedi soir.

Une tradition à perpétuer. Les statistiques plaident quant à elles pour une victoire de la France. Les hommes de Philippe Saint-André restent sur une difficile victoire contre l’Ecosse au Tournoi des Six Nations, en février dernier, déjà au Stade de France (15-8). Les Tricolores n’ont plus perdu depuis 2006 contre le XV du Chardon  et une défaite à Murrayfield (20-16). Dans l’Hexagone, l’invincibilité française s’étire même depuis 1999, année de déroute dans l’enceinte dionysienne (22-36). Autant dire qu’une défaite contre l’Ecosse ferait vraiment mauvais genre, à quelques encablures du coup d’envoi du Mondial.

Les XV de départ :

France : Spedding - Huget, Bastareaud, Fofana, Nakaitaci - (o) Michalak, (m) Tillous-Borde - Chouly, Picamoles, Dusautoir (cap) - Flanquart, Papé - Slimani, Guirado, Ben Arous

Ecosse : Maitland - Seymour, Bennett, Scott, Visser - (o) Russell, (m) Laidlaw  (cap) - Hardie, Denton, Wilson - J. Gray, R. Gray - Nel, Ford, Dickinson