Sanogo remet Arsenal sur les bons rails

  • A
  • A
Sanogo remet Arsenal sur les bons rails
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Le club londonien s'est imposé grâce à des buts de Yaya Sanogo et Alexis Sanchez.

Dans une affiche européenne un peu déclassée - Arsenal est 8e de Premier League et le Borussia Dortmund 16e de Bundesliga -, le club londonien a pris le dessus (2-0), mercredi soir, lors de la 5e journée de la phase de groupes de la Ligue des champions et décroché ainsi son billet pour les huitièmes de finale. Ce match était beaucoup plus important pour les Gunners que pour le BVB, déjà qualifié après quatre succès en quatre matches. Les joueurs d'Arsène Wenger, eux, restaient sur un match nul (3-3), face à Anderlecht, après avoir menés 3-0.

Premier but de Sanogo. Arsenal, en difficulté sur le plan domestique - pire début de championnat depuis 1982 et deux défaites de rang -, s'est rendu les choses faciles en ouvrant le score dès la 2e minute de jeu par... Yaya Sanogo. Transfert surprise à l'été 2013, l'ancien Auxerrois, préféré à Danny Welbeck, n'avait encore jamais marqué avec les Gunners en une vingtaine d'apparitions. A la limite du hors-jeu, le jeune attaquant tricolore, âgé de 21 ans, a eu le geste juste devant le portier allemand Roman Weidenfeller (57e). Malheureusement pour Sanogo, cette belle soirée de première a été gâchée par une blessure aux ischio-jambiers...

Sanogo ouvre le score pour Arsenal :

Alexis Sanchez (1280x640)

© REUTERS

Alexis Sanchez en feu. L'international espoirs français n'a pas été le seul héros de la rencontre pour Arsenal. Le Chilien Alexis Sanchez s'est également fait remarquer, non pas en raison de la rareté de ses buts mais plutôt de leur fréquence. L'ancien joueur du Barça a en effet inscrit mardi son dixième but sur les neuf derniers matches d'Arsenal, d'une magnifique frappe enroulée qui était allée se loger dans le petit filet opposé.

Le Chilien, dont beaucoup se demandent s'il n'est pas la meilleure recrue récente d'Arsenal, s'est également fendu de quelques gestes de grande classe balle au pied...

Sans doute la 2e place du groupe... Arsenal, qui compte désormais deux longueurs de retard sur le Borussia Dortmund, peut encore espérer souffler la première place du groupe au club de la Ruhr. Mais il lui faudra pour cela s'imposer sur la pelouse de Galatasaray lors de la dernière journée, le 9 décembre, et espérer un revers du Borussia face à Anderlecht, déjà assuré de disputer la Ligue Europa. Bref, les Gunners devront sans doute se contenter de la 2e place en vue du tirage au sort des huitièmes de finale, ce qui n'est pas une très bonne nouvelle. Placés dans cette situation lors des quatre dernières éditions, ils avaient été à chaque fois sortis par un vainqueur de groupe. Mais mardi soir, Arsène Wenger et ses joueurs ne voulaient sans doute pas penser à ça...

>> LIRE AUSSI : Monaco refait le coup à Leverkusen