Battu à Barcelone, le PSG termine 2e de son groupe

  • A
  • A
Battu à Barcelone, le PSG termine 2e de son groupe
@ REUTERS
Partagez sur :

DÉCEPTION - Sa défaite au Camp Nou (3-1) condamne le PSG à la deuxième place du groupe et augmente les risques d'affronter un "gros" club en huitièmes de finale. 

Le Barça a rendu la monnaie de sa pièce au PSG. Deux mois et demi après sa défaite au Parc des Princes (3-2), qui était sa première de la saison, le club catalan a fait subir le même sort aux hommes de Laurent Blanc, battus (3-1) au terme d'un match spectaculaire, mercredi soir, au Camp Nou, lors de la dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Le PSG restait sur 23 matches sans défaite depuis le début de la saison. Même si le double champion de France était déjà qualifié pour les huitièmes de finale, ce revers pèse lourd. Il repousse les Parisiens à la deuxième place du groupe et augmente sensiblement les risques d'affronter un redoutable adversaire, en février et mars prochains...

Le PSG s'incline (3-1) contre le Barça :

La pépite de Neymar. Pourtant, le PSG avait pris ce choc par le bon bout en ouvrant le score au quart d'heure de jeu à l'issue d'une très belle action collective. Très tranchant face au dispositif initial catalan à trois défenseurs centraux, Lucas trouvait Blaise Matuidi dans la surface de réparation. L'international tricolore remettait en retrait pour Zlatan Ibrahimovic dont la frappe du gauche en première intention trompait le portier du Barça, Marc-André Ter Stegen. Mais le PSG cédait dans la foulée, quatre minutes plus tard. Luis Suarez remettait au deuxième poteau pour l'inévitable Lionel Messi, qui profitait des largesses de Thiago Silva, David Luiz et Salvatore Sirigu pour propulser le cuir au fond des filets. Bien en place et dangereux à plusieurs reprises (Lucas 29e, Cavani 31e), le PSG fut victime peu avant la pause d'un exploit individuel de Neymar, auteur d'une frappe spectaculaire des 30 mètres dans le petit filet de Sirigu (41e).

Quatre adversaires potentiels effrayants, deux plus abordables. Le PSG remettait le bleu de chauffe en deuxième période et égalisait de peu par Lucas puis Cavani, qui se heurtaient à Ter Stegen puis Marc Bartra (53e). Moins fringants au fil des minutes, les joueurs du PSG ont laissé le ballon aux Catalans en deuxième période et les choix tactiques de Laurent Blanc - sorties de Verratti et Matuidi pour Pastore et Lavezzi -, n'ont pas été payants. Et, à moins d'un quart d'heure de la fin, Luis Suarez a scellé le sort de la rencontre en reprenant de près une frappe de Neymar repoussée par Sirigu. Messi, Neymar, Suarez : le PSG n'avait pas un trident aussi talentueux à proposer mercredi soir. Il va désormais attendre avec fébrilité le tirage de lundi, qui peut lui réserver le pire (Real Madrid, Bayern Munich, Chelsea, Atlético Madrid) mais également deux adversaires plus abordables (Porto, Borussia Dortmund).

>> LIRE AUSSI : "Le PSG, l'un des cinq favoris"