Ligue 1 : le PSG confirme ses doutes face à Lyon

  • A
  • A
Ligue 1 : le PSG confirme ses doutes face à Lyon
@ REUTERS
Partagez sur :

INQUIÉTANT - Les champions de France ont concédé un nouveau match nul face à l'OL (1-1). Et ils s'en sortent très bien.

Le PSG, même sans perdre, est au bord de la crise de nerfs. Les Parisiens ont concédé un inquiétant match nul , dimanche soir, face à  Lyon (1-1), lors de la sixième journée de Ligue 1. Les champions de France ont ouvert le score grâce à une tête de Cavani, sur un centre sublime de Lucas Digne à la 20e minute, mais ils sont passés très près de la défaite. Les Lyonnais, eux, ont réussi à égaliser à la 83e minute sur une frappe contrée de Samuel Umtiti, après un ballon cafouillé dans la surface suite à un corner de Yohan Gourcuff. Le PSG est désormais 5e, et Lyon 12e.

Le but de Cavani :



Lyon frôle l'exploit. La jeunesse lyonnaise mérite mieux, beaucoup mieux que de figurer dans le ventre mou de la Ligue 1. Techniquement et tactiquement, les Rhodaniens ont réalisé une solide prestation et peuvent envisager l'avenir sereinement. Car l'OL aurait pu remporter la victoire au Parc des Prince sur une frappe de Corentin Tolisso dans les seize mètres, juste au-dessus du but de Sirigu (86e). Les Lyonnais ont également touché la barre transversale en première mi-temps sur un coup-franc enveloppé des vingt mètres du milieu de terrain Arnold Mvuemba (30e). Oui, Lyon a joué crânement sa chance.

>> LIRE AUSSI : L'OM s'impose contre Rennes

La barre d'Arnold Mvuemba :

Zlatan transparent. Un homme a traversé la partie comme une ombre. Face à Lyon, on a cru voir jouer le fantôme de Zlatan Ibrahimovic. C'est simple, le Suédois a réalisé un des plus mauvais matches depuis qu'il est arrivé dans la capitale. Le meilleur buteur de la saison dernière s'est distingué sur une jolie remise de la tête dans la course de Cabaye, dont la reprise en demi-volée est passé de peu à côté du poteau droit du gardien rhodanien, Anthony Lopes (14e). Le portier lyonnais a également réalisé une double parade décisive sur une frappe de Motta, que Zlatan a tenté de reprendre en taclant. Mais, là encore, le Suédois n'a pas réussi à conclure.

>> LIRE AUSSI : De quoi le PSG souffre-t-il ?

Paris en crise, les chiffres le disent. Ce troisième match nul consécutif du PSG, après les 1-1 contre Rennes et l'Ajax Amsterdam, n'est certainement pas imputable au seul Zlatan Ibrahimovic. Comme depuis le début de la saison, on a pas reconnu le Paris flamboyant de l'an dernier. Et les statistiques le prouvent encore plus. Avec 10 points en 6 journées de Ligue 1, c'est même le plus mauvais départ du PSG version Qatar. Autre chiffre : le club de la capitale restait sur 4 victoires consécutives au Parc des Princes face à l'OL, dont un cinglant 4 à 0 la saison dernière. Série terminée.

Sarko

© REUTERS

Sarkozy en VIP. Le géant suédois avait pourtant un spectateur de marque dans le public : rien de moins que Nicolas Sarkozy. L'ancien président de la République, qui était l'invité du 20 heures de France 2 un peu plus tôt dans la soirée, s'est installé entre les présidents des deux clubs, Jean-Michel Aulas et Nasser Al-Khelaifi. Sur le but des Lyonnais, on a même vu le candidat à la présidence de l'UMP, supporter acharné du PSG, rire aux éclats avec le boss de l'OL. Pas certain que l’entraineur parisien, Laurent Blanc soit dans le même état d'esprit.