Inde : il marque, célèbre son but et se tue

  • A
  • A
Inde : il marque, célèbre son but et se tue
@ Capture d'écran Facebook
Partagez sur :

DRAME - Un joueur indien a manqué son salto sur un terrain après avoir égalisé. Il en est mort.

C'est une mort aussi stupide que tragique. Un jeune joueur évoluant dans un championnat régional en Inde a trouvé la mort dimanche, cinq jours après avoir été gravement blessé sur un terrain de foot. Peter Biaksangzuala, 23 ans, du club du Bethlehem Vengthlang FC, a voulu fêter son but en réalisant une série de sauts périlleux.

Mais il a manqué son geste et a été touché à la moelle épinière. "Peter était un joueur talentueux qui rêvait d'évoluer dans le championnat national. Sa mort est un énorme choc pour nous tous", a déclaré Lal Hmar, un responsable du football dans l'état du Mizoram. Il a indiqué qu'un match caritatif serait organisé en hommage au jeune homme.

Guy Roux avait interdit ce geste à Cissé. Cet événement tragique rappelle que les célébrations les plus acrobatiques sont aussi les plus dangereuses. A l'époque où Djibril Cissé, adepte des sauts périlleux pour célébrer ses buts, évoluait à l'AJ Auxerre, Guy Roux avait sensibilisé son joueur aux risques d'une telle pratique.

"J'avais peur qu'il se fasse mal au cou ou à la colonne vertébrale et ce qui est arrivé en Inde prouve que j'avais raison", relève le consultant Europe 1. "Je lui avais finalement interdit de le faire mais, vous savez, je n'étais pas prêt de lui sur le terrain et je ne pouvais l'en empêcher parfois..." L'ancien technicien de l'AJA rappelle que ces gestes sont réalisés en gymnastique sous le regard connaisseur (et protecteur) d'un entraîneur et qu'ils ne sont pas adaptés aux terrains de foot. Outre Cissé, d'autres joueurs comme le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang ou l'Allemand Miroslav Klose célèbrent leurs buts avec des gestes aussi dangereux.