Fair-play financier : le PSG devrait payer

  • A
  • A
Fair-play financier : le PSG devrait payer
Le PSG et son président, Nasser al-Khelaïfi, devraient se faire tirer les oreilles par l'UEFA.@ MAXPPP
Partagez sur :

GROS SOUS - Le club de la capitale devrait s'acquitter de plusieurs dizaines de millions d'euros au nom des nouvelles règles de l'UEFA.

Les propriétaires qatariens du PSG vont devoir de nouveau sortir leur carnet de chèques. Mais, cette fois, ce ne sera pas pour s'attacher les services d'un Ibrahimovic ou d'un Cavani, mais pour régler une amende à l'UEFA, selon le quotidien Le Parisien.

Le crime du PSG : avoir dépenser sans compter, justement, hors des clous du "fair-play financier", mesure phare du président de l'instance européenne, Michel Platini. Car si le club de la capitale remplit peu ou prou le critère n°1 de la mesure - gagner plus que ce que l'on perd -, la moitié des recettes de son bilan provient de l'accord de sponsoring passé avec Qatar Tourism Authority (QTA), organe de promotion du Qatar, qui s'élève à 200 millions d'euros. Or, le PSG est la propriété de Qatar Investment Authority (QIA), le fonds souverain de l'Emirat du Qatar. QTA qui sponsorise QIA à un prix exorbitant, c'est un peu (et même beaucoup) le Qatar qui finance le Qatar. Et cela ne plaît pas trop à l'UEFA, qui y voit un manque de "fair-play".





L'amende, seulement le troisième niveau de sanctions sur... neuf. Depuis plusieurs semaines déjà, l'instance de contrôle financier des clubs (ICFC) s'entretient avec la direction du PSG afin d'évaluer le fonctionnement du budget du club, mais peut-être aussi pour s'accorder sur une amende, comme la Ligue de football professionnel l'a fait avec l'AS Monaco. Selon Le Parisien, le PSG devrait se voir infliger une sanction de troisième niveau dans l'ordre croissant des sanctions, soit une amende, qui pourrait s'élever à plusieurs dizaines de millions d'euros. Pas de retrait de points ou d'exclusion des compétitions européennes, la sanction la plus élevée avec le retrait de titres. Et rien susceptible de mettre en péril le club, économiquement ou sportivement. Mais si l'UEFA prononce effectivement cette sanction, jeudi, lors de la réunion de l'ICFC, cela serait un signe fort envoyé au PSG.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

DÉCRYPTAGE - C'est quoi le fait-play financier ?

DÉCLARATIONS - Platini "pas sûr" que le PSG respecte le fait-play financier