Fair-play financier : le PSG au régime sec ?

  • A
  • A
Fair-play financier : le PSG au régime sec ?
Le PSG et son président devraient être contraints à réduire leurs dépenses la saison prochaine.@ REUTERS
Partagez sur :

SANCTIONS - Le PSG va sans doute devoir réduire son train de vie dès la saison prochaine.

Des sanctions financières mais aussi sportives. Le train de vie princier du PSG, c'est (presque) terminé. L'Instance de contrôle financier des clubs (ICFC), diligentée par l'UEFA, a en effet décidé de sévir contre le club de la capitale, accusé de s'assurer un contrat un peu trop juteux avec le Qatar, qui est également propriétaire du club.

>> A LIRE : Qu'est-ce que le fair-play financier ?

Et les sanctions prévues ne se limiteraient pas au paiement d'une amende. Selon le quotidien L'Equipe, l'ICFC devrait sanctionner le PSG de quatre façons, avec un encadrement des transferts (un seul achat possible à 60 millions d'euros et non deux à 30), une limitation de la masse salariale (actuellement de 240 millions d'euros), une amende de 60 millions d'euros payable sur trois ans (20 millions d'euros chaque année) et, enfin, la réduction de nombre de joueurs inscrits en Ligue des champions, qui passerait de 25 à 21 joueurs. Cette mesure est sans doute la plus contraignante sur le plan sportif car la règle qui oblige chaque club à inscrire huit joueurs formés localement resterait en vigueur. Cela ne ferait plus que 13 joueurs non issus du cru parisien...

Manchester City aussi ? Si ces mesures-sanctions, que le PSG aurait négocié de haute lutte avec l'UEFA, ne devraient pas freiner sa domination dans l'Hexagone, elles risquent de l'obliger à se montrer inventif s'il veut progresser à l'échelon européen. Dans ces conditions de restriction budgétaire, la vente d'un ou plusieurs joueurs majeurs pourrait être nécessaire pour toiletter un effectif qui a montré quelques limites ce printemps. Edinson Cavani, Marco Verratti ou encore Ezequiel Lavezzi, très courtisés, pourraient ainsi quitter la capitale pour favoriser l'arrivée d'autres stars. A noter que le club anglais de Manchester City, qui appartient comme le PSG à un fonds d'investissement du Golfe (Abu Dhabi), devrait être lui aussi soumis à ce régime de sanctions.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

INSOLITE - Des supporters du PSG à... Reims

CONFESSIONS - Ibrahimovic : "je crois à fond au PSG"

TRANSFERTS - Dani Alves serait partant pour signer au PSG

GROS SOUS - Fair-play financier : le PSG devrait payer