VIDEO - Beckham en dix coups de patte

  • A
  • A
VIDEO - Beckham en dix coups de patte
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - L'Anglais a annoncé sa retraite jeudi. Il reste de lui quelques coups de patte légendaire.

Après 21 ans de carrière, David Beckham a annoncé jeudi qu'il mettait un terme à sa carrière. Avant ses derniers tours de piste sous le maillot du PSG, samedi, contre Brest, et à Lorient la semaine prochaine, Europe1.fr s'est replongé dans la carrière foisonnante de l'Anglais, roi des coups de pied arrêtés. Et parfois des coups de pied tout court.

Le plus mythique.17 août 1996, Wimbledon-Manchester United (0-3). A 21 ans, Beckham se révèle en inscrivant un but de légende depuis la ligne du milieu de terrain. Depuis, le joueur d'Evian Thonon-Gaillard, Saber Khlifa, a fait encore plus fort en marquant de 64 mètres...

Le plus gênant.30 juin 1998, Argentine-Angleterre : 2-2 (4-3 aux tab). Agé de 23 ans, Beckham craque sous la pression. En huitièmes de finale de la Coupe du monde, à Saint-Etienne, l'Anglais, victime d'une charge dans le dos de Diego Simeone, assène en retour un léger coup de pied retourné. Le joueur de la Lazio se roule au sol. Carton rouge. Elimination de l'Angleterre. Le Royaume sous le choc.

Les plus fameux.26 mai 1999, Manchester United-Bayern Munich (2-1). Alors que le temps réglementaire est écoulé lors de cette finale de la Ligue des champions, le corner de Beckham met la pagaille dans la défense bavaroise. Teddy Sheringham conclut (1-1). Deux minutes plus tard, bis repetita. Cette fois, Sheringham prend le ballon de la tête et Ole Gunnar Solskjaer inscrit le but de la victoire (2-1).



Le plus fort.6 octobre 2001, Angleterre-Grèce : 2-2. Dans le temps supplémentaire, "Becks", brassard autour du bras, délivre un coup franc splendide qui permet à la sélection aux Trois Lions d'égaliser et de se qualifier directement pour la Coupe du monde 2002.



Le plus délicat.16 mars 2002, West Ham-Manchester United (3-5). Lancé dans la profondeur par Paul Scholes, Beckham lobe David James d'une subtile frappe du droit. Un but qui rappelle certains des gestes d'Eric Cantona, avec lequel le jeune Beckham a débuté chez les Red Devils.

Le plus revanchard. 7 juin 2002, Argentine-Angleterre (0-1). Quatre ans après l'épisode de Saint-Etienne, qui a valu à Beckham moult critiques, l'Angleterre retrouve l'Argentine lors de la phase de poules du Mondial 2002. Peu avant la mi-temps, le "Spice Boy" se charge du penalty et le transforme en force, plein centre et à ras de terre. Le capitaine de la sélection aux Trois Lions tient là sa revanche.

Le plus téléguidé.13 septembre 2003, Real Valladolid-Real Madrid (2-7). Rodé aux longues transversales millimétrées, "Becks" y ajoute sur cette action l'aspect décisif en trouvant Zinédine Zidane qui conclut d'une reprise de volée. Un but symbole des années galactiques.



Le plus savoureux.28 janvier 2009, Genoa-Milan (1-1). Beckham profite de la pause hivernale dans le championnat nord-américain pour garder la forme à l'AC Milan. Il marque deux fois, dont un splendide coup franc contre le Genoa à San Siro. Sur le banc, son entraîneur se nomme Carlo Ancelotti, qu'il retrouvera trois ans plus tard au PSG.

Beckham marque son dernier but en Europe (à date) :



Le plus spectaculaire.14 juillet 2012, Portland-Los Angeles (3-5). Des 25 mètres, Beckham, privé de Jeux olympiques à Londres avec la sélection britannique, se signale en envoyant un missile dans la lucarne du gardien avant de prendre une pose "cantonesque".

Le dernier ?6 avril 2013, Rennes-PSG (0-2). Si Beckham ne trouve pas le chemin des filets contre Brest ou à Lorient, on se souviendra que c'est (peut-être) Zlatan Ibrahimovic qui l'a empêché de marquer son seul but avec le PSG en reprenant au second poteau son magnifique extérieur du pied droit. A défaut, cela restera comme la première (l'unique ?) passe décisive de Beckham sous le maillot rouge et bleu.