Ribéry et les Bleus : entre succès et fiascos

  • A
  • A
Ribéry et les Bleus : entre succès et fiascos
@ MAXPPP
Partagez sur :

CLAP DE FIN - En huit ans, Franck Ribéry a marqué les esprits, autant par ses buts que par ses errances.

Franck Ribéry a annoncé mercredi qu'il n'était plus à disposition de l'équipe de France. Huit ans après sa première sélection, contre le Mexique, en mai 2006, cette déclaration met fin à huit années contrastées où le meilleur et le pire se sont succédé.

France-Espagne, 27 juin 2006 (3-1). Appelé de dernière minute par Raymond Domenech avant la Coupe du monde en Allemagne, Franck Ribéry, qui sort d'une première saison réussie avec l'OM, se révèle au niveau international. Après un premier tour relativement discret, il inscrit le but de l'égalisation contre l'Espagne en huitièmes de finale - son premier chez les Bleus - après avoir crocheté Iker Casillas avec plein de sang-froid. Adoubé par Zinédine Zidane, Ribéry est censé lui reprendre le témoin de maître à jouer de l'équipe de France.

Ribéry égalise face à l'Espagne :

France-Angleterre, 26 mars 2008 (1-0). Devenu l'un des "tauliers" des Bleus, déjà, Ribéry transforme le penalty victorieux face à l'Angleterre, lors d'un match amical au Stade de France. "Francky" dédie ce but au journaliste de TF1, Thierry Gilardi, décédé la veille et qui avait commenté ses exploits lors du Mondial 2006.

Ribéry a une pensée pour Thierry Gilardi :



France-Afrique du Sud, 22 juin 2010 (1-2). Oh, ce n'est pas sa performance sur le terrain dont on se souvient, mais celle réalisée deux jours plus tôt sur le plateau de l'émission "Téléfoot". Alors que le journaliste de TF1 David Astorga interroge le sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech, Ribéry fait irruption sur le plateau, en tongs, vient s'excuser du cirque médiatique consécutif au départ de Nicolas Anelka et assure que les Bleus feront tout pour faire honneur au maillot. Dans l'après-midi, les joueurs feront la grève de l'entraînement.

Ribéry s'invite à "Téléfoot" (à 0'47") :

Luxembourg-France, 21 mars 2011 (0-2). Sanctionné de trois matches de suspension pour son implication dans la grève de Knysna, Ribéry est rappelé par Blanc pour un match de qualification à l'Euro 2012 au Luxembourg. Titulaire lors de cette rencontre, il se fait surtout remarquer lors de la conférence d'avant-match, entamée par la distribution d'un communiqué dans lequel il exprime des regrets, sur Knysna mais également sur l'affaire Zahia, qui aura contribué à modifier son image auprès du grand public.

Ribéry présente ses excuses devant la presse :



France-Finlande, 15 octobre 2013 (3-0). Rien ne laissait présager que ce France-Finlande resterait dans la petite histoire des Bleus. C'est pourtant lors de cette rencontre, qualificative pour la Coupe du monde 2014 - qu'il ne disputera pas - que Ribéry aura finalement marqué son dernier but avec le maillot tricolore, d'une jolie frappe des 20 mètres. En plus de ses 16 buts - dont ce dernier magnifique -, Ribéry a également délivré 21 passes décisives en 81 rencontres avec les Bleus.

Ribéry inscrit un but splendide des 20 mètres :

>> LIRE AUSSI : Ribéry et les Bleus, c'est fini