PSG : Saint-Germain ne veut pas lâcher Paris

  • A
  • A
PSG : Saint-Germain ne veut pas lâcher Paris
@ Miguel MEDINA/AFP
Partagez sur :

SYMBOLE - La ville des Yvelines aimerait conserver son lien "intime" avec le club de la capitale.

Est-ce que Paris ne veut réellement plus de Saint-Germain ? Est-ce que Saint-Germain tient suffisamment à Paris ? L'éternel serpent de mer des relations entre les villes de Paris et Saint-Germain-en-Laye, qui forment l'acronyme PSG, a fait sa réapparition ses dernières heures. A l'origine, un papier du quotidien Le Parisien selon lequel le club pourrait changer de nom s'il venait à changer de lieu d'entraînement. Car s'il joue au Parc des Princes, dans le XVIe arrondissement de Paris, le PSG, opposé à Metz mardi soir en match en retard de la 32e journée de Ligue 1, s'entraîne actuellement au centre Ooredoo (ex-Camp des Loges), à Saint-Germain-en-Laye. Or, le centre, qui porte désormais le nom d'un opérateur téléphonique qatarien, ne répond plus aujourd'hui aux exigences d'un club de haut standing européen. Et la direction du PSG a commencé à sonder d'autres villes, parmi lesquelles Poissy ou Thiverval-Grignon, pour y installer un centre d'entraînement davantage en phase avec ses ambitions.

Une "union intime". Confronté à un possible départ du club, Saint-Germain-en-Laye aurait alors menacé de se retirer du nom du club, selon Le Parisien. Ce que le maire UMP de la ville, Emmanuel Lamy, a démenti fermement au micro d'Europe 1. "Saint-Germain est une ville qui est connue aujourd'hui, aussi, parce que c'est la ville du PSG. Il n'y en a pas d'autres en dehors de Paris, naturellement, et cette union intime, il n'y a aucune raison de la remettre en question", a-t-il insisté. Même si le club décidait de déménager, et que la mairie en prenait ombrage, "SG" ne pourrait d'ailleurs pas aussi facilement se retirer de "PSG". C'est en effet sous cet acronyme que le club a été inscrit auprès de la fédération française de football par l'association PSG.

"Il y a un club qui s'appelle PSG, qui a des racines, une histoire, une légitimité et puis tous les supporters, vous le savez, si vous leur demandez si le centre d'entraînement doit rester à Saint-Germain, la réponse est massivement oui", ajoute le maire, qui a bien conscience qu'un déménagement hors de ses murs pourrait distendre encore un peu plus les liens entre les deux entités. Car depuis son arrivée à la tête du club de la capitale, Qatar Sports Investments (QSI) a davantage mis l'accent sur "Paris" que sur "Saint-Germain", essentiellement dans la refonte du logo. Le berceau des armes de la ville de Saint-Germain-en-Laye et la date de naissance du club (1970) ont en effet disparu, alors que le nom "Paris" est passé en lettre capitales, laissant "Saint-Germain" en plus petit en dessous.

Logos du PSG

Mais le propriétaire a sans aucun doute conscience qu'un éloignement de Saint-Germain (nominal plus que géographique) fragiliserait non pas le club mais la marque "PSG". De l'aveu même du maire de Saint-Germain-en-Laye, le club n'a pas encore fixé de calendrier quant à un éventuel déménagement de son centre d'entraînement.

>> LIRE AUSSI - Serge Atlaoui : le PSG n'interviendra pas

>> LIRE AUSSI - Les filles du PSG, par gagnant du Qatar

>> LIRE AUSSI - Lyon gagne et repasse devant le PSG