PSG : Ibrahimovic, c'est la tuile

  • A
  • A
PSG : Ibrahimovic, c'est la tuile
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Suédois, touché à la cuisse droite, pourrait manquer le match à Chelsea.

Et il s'écroula... C'est une image que l'on n'avait jamais vu depuis l'arrivée du géant suédois à l'été 2012 : Zlatan Ibrahimovic touché et écroulé au milieu du terrain. C'est après un contrôle anodin que "Zlatan", très discret jusque-là, s'est touché l'arrière de la cuisse droite.

"Il faudra voir avec le médecin demain (jeudi)", a commenté son entraîneur, Laurent Blanc, après la victoire du PSG face à Chelsea en quarts de finale aller de la Ligue des champions (3-1). "Il passera des examens. Il voulait continuer mais je pense sincèrement que ce n'était pas raisonnable. Il en aura certainement pour quelque temps. J'espère qu'il reviendra le plus vite possible. On aura besoin de lui."

"Quelques semaines" d'absence. Ibrahimovic souffre des ischio-jambiers et les examens qu'il passera en diront plus sur l'étendue de sa blessure et sa durée d'indisponibilité, que le président du PSG, Nasser al-Khelaïfi, a d'ores et déjà estimé à "quelques semaines".



Cavani face à Chelsea (930x620)

Cavani replacé en pointe. "Zlatan" devrait donc manquer le match retour contre Chelsea, mardi prochain, et ne sera peut-être pas au top de sa forme pour les derniers défis qui attendent le PSG cette saison, à savoir la finale de la Coupe de la Ligue, contre Lyon, le 19 avril prochain, et les éventuelles demi-finales de la Ligue des champions, prévues à la fin du mois.

Son absence va handicaper le PSG mais devrait "profiter" à Edinson Cavani, qui ne cache plus sa lassitude de jouer sur le côté droit de l'attaque parisienne, lui l'avant-centre de métier. Replacé en pointe après la sortie d'"Ibra", mercredi, il n'a pas davantage brillé qu'à droite, même si sa frappe enroulée en fin de match a frôlé le montant gauche de Petr Cech. Interrogé sur le match retour à Londres, mardi prochain, qu'il devrait entamer en pointe, Cavani a tenu à préciser : "je n'aurai pas plus la responsabilité de marquer, je l'ai déjà à chaque match." Pour sûr, "Cava" est un orgueilleux.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

FOCUS - PSG : la revanche des honnis

LE THERMOMÈTRE - Le PSG fait un pas vers les demies