PSG : Cavani est-il Ibra-compatible ?

  • A
  • A
PSG : Cavani est-il Ibra-compatible ?
@ REUTERS
Partagez sur :

TRANSFERTS - La star uruguayenne, annoncée au PSG, peut-elle s'entendre avec Ibrahimovic ?

A chaque transfert, réel ou supposé, que cela concerne un joueur ou même un entraîneur, le même question revient inlassablement : est-ce que cette arrivée est susceptible de modifier le "biotope" de Zlatan Ibrahimovic ? Dans le cas d'Edinson Cavani, annoncé avec insistance dans la capitale, la question est d'autant plus prégnante que l'attaquant de Naples, star internationale reconnue, est censé évoluer au même poste que celui de Zlatan Ibrahimovic. Les deux joueurs se sont même succédés au palmarès de meilleur buteur du championnat d'Italie : Ibrahimovic avait inscrit 28 buts sous les couleurs de l'AC Milan en 2011-12 et Cavani en a marqué 29 avec Naples la saison passée.

Blanc : "normalement, ils doivent s'entendre"

Blanc à l'entraînement du PSG (930x620)

© MAXPPP

Le nouvel entraîneur du PSG, Laurent Blanc, a été interrogé sur l'Ibra-compatibilité de Cavani dans les colonnes de L'Equipe, lundi. Et, pour le technicien cévenol, aucun doute à avoir : ces deux joueurs peuvent évoluer ensemble. "Oui, ils sont compatibles", souligne l'homme à la touillette. "Cavani est un joueur généreux, qui mange les espaces, avec une présence devant le but très importante. Question profil, ils sont complémentaires." La démonstration du "Président" se discute difficilement. Renard des surfaces, à l'instar d'un Radamel Falcao (cette saison, PSG-Monaco pourrait donner lieu à un duel Falcao-Cavani, pinçons-nous !), Cavani n'a pas cette tendance à redescendre chercher les ballons, ce qui caractérise le jeu d'Ibrahimovic, malgré ses 30 buts en Ligue 1.

"Zlatan" est capable de mettre des coups de pied retournés ou des buts de la poitrine, mais il signe rarement des buts de raccroc, de ceux qui peuvent compter. A plusieurs occasions la saison passée, notamment lors de la double confrontation face au Barça, en quarts de finale de la Ligue des champions (2-2, 1-1), on a ainsi pu constater qu'il manquait au PSG un véritable buteur d'instinct aux côtés du Suédois.

L'Argentin Ezequiel Lavezzi, titulaire habituel dans le 4-4-2 d'Ancelotti aux côtés d'"Ibra", a ainsi parfois manqué de précision dans le dernier geste. "El Pocho" est avant tout un joueur qui use les défenses et ce n'est pas un hasard si, à Naples, il était utilisé en complément de... Cavani. Si l'Uruguayen finissait par rejoindre la capitale, sans doute que Laurent Blanc demanderait à "Ibra" de forcer sa tendance à décrocher. Cavani pourrait également évoluer sur un côté, si Blanc décidait d'adopter un schéma tactique en 4-3-3, qui fut un temps celui d'Ancelotti. "Comme ce sont deux grands joueurs, normalement, ils doivent s'entendre", estime Blanc, reprenant à son compte un célèbre adage. "Après, il y aura peut-être des problèmes d'ego à régler."

Un duo impossible ?

Ibrahimovic avec Cavani en Italie (930x620)

© REUTERS

C'est évidemment moins dans les pieds que dans la tête que l'affaire se complique. La présence de Cavani reléguerait de facto l'une des stars du PSG sur le banc : que ce soit Lavezzi, son compatriote Javier Pastore ou le Brésilien Lucas Moura. Il faudra gérer cette abondance de biens. Mais il y a pire. "Cavani a un peu les mêmes caractéristiques humaines qu’Ibra (les caractéristiques humaines, hum...)", explique ainsi au quotidien Le Parisien le journaliste italien Mimmo Malfitano. "Sur le terrain, il ne fait aucun sentiment et réclame toujours le ballon. Il peut être assez méchant. Soit ils ont tous les deux l’intelligence de jouer ensemble, soit ils s’affrontent et, avec leur ego, ce sera une bataille."

Mais la bataille aura-t-elle seulement lieu ? Car, pour que la question de l'Ibra-compatibilité de Cavani soit pertinente, encore faut-il que les deux joueurs portent le même maillot. Cavani n'est pas encore à Paris, c'est entendu. Mais "Ibra" n'est pas sûr de rester, non plus. En effet, et en dépit des signaux positifs envoyés par la direction du PSG ou par l'agent d'Ibrahimovic, Mino Raiola ("Ils formeraient un beau duo"), l'avenir du Suédois à Paris ne semble toujours pas garanti à 100%. Le départ d'Ancelotti vers le Real pourrait l'attirer vers la Maison-Blanche, lui qui a été honni au Barça. Chelsea ou l'Italie pourraient être d'autres portes de sortie. De grosses machines restent en quête d'un grand n°9... Mais le PSG, lui, semble bien décidé à en avoir deux dans son effectif. Et à les associer à la pointe de son attaque.