PSG : Alex, un ''Tank'' pas en toc

  • A
  • A
PSG : Alex, un ''Tank'' pas en toc
@ MAXPPP
Partagez sur :

TRANSFERTS - Le solide défenseur brésilien de Chelsea pourrait faire son arrivée au PSG.

Après avoir échoué dans le dossier Alexandre Pato, le PSG serait sur le point d'enrôler un autre international brésilien, selon le quotidien Le Parisien. Mais le joueur que le PSG a dans le viseur n'a pas grand-chose à voir avec le technicien raffiné de l'AC Milan. Non, le PSG pourrait officialiser cette semaine l'arrivée dans ses rangs du défenseur de Chelsea Alex, un beau bébé d'1,89 m et 92 kg, surnommé "le Tank".

Alex évoque sa dernière saison avec Chelsea :

Alex se révèle lors de sa première saison en Europe, avec le PSV Eindhoven, en 2004-05. Cette année-là, son club élimine Lyon en quarts de finale de la Ligue des champions à l'issue d'une double confrontation étouffante (1-1, 1-1, 4-2 aux tab). Alex évolue alors au sein d'une équipe néerlandaise qui ne comprend pas que des poètes, à commencer par le milieu de terrain Mark van Bommel. Même si le PSV échoue cette année-là aux portes de la finale de la C1, Alex se forge une réputation et un palmarès, avec trois titres de champion des Pays-Bas.

Le missile, la spécialité du "Tank"

A cette époque-là, le défenseur brésilien appartient déjà à Chelsea, qui l'a acheté au club brésilien de Santos. S'il ne porte pas encore le maillot des Blues, c'est en raison d'une sombre histoire de contrat de travail. Chelsea trouve alors un arrangement pour le prêter... trois saisons au PSV ! Alex fait donc logiquement son arrivée à Londres en 2007.

Le 20 octobre, il marque son premier but sous ses nouvelles couleurs, face à Middlesbrough : un coup franc de près de 35 mètres. Car, si son physique et son jeu rugueux rappellent le "Policier" Cris, "le Tank", lui, a une autre spécialité : le missile. Son plus célèbre reste celui envoyé contre Liverpool, en quarts de finale retour de la Ligue des champions.

Alex égalise face à Liverpool en Ligue des champions :

Son principal fait d'armes, le "Tank" l'a commis contre une équipe, Liverpool, dont il avoue par la suite avoir été fan dans sa jeunesse. Malaise chez les supporters. Mais Alex, qui a signé en octobre 2009 un nouveau contrat de quatre ans avec les Bleus, souffre surtout d'une blessure à une cuisse, qui le tient éloigné des terrains trois semaines au cours de la saison 2010-11. Pendant ce temps, son compatriote David Luiz s'impose en défense centrale. Cette saison, Alex n'a été aligné que trois fois en Premier League. Et, quand il a joué, il ne l'a pas toujours bien fait... Le 20 août, face à West Bromwich Albion, il se "troue" sur une relance et ne parvient pas à reprendre son vis-à-vis.

Alex commet une "boulette" face à West Brom (à 1'15") :

Peu à peu écarté par l'entraîneur portugais de Chelsea, André Villas Boas, Alex émet son souhait de quitter le club. Placé sur la liste des transferts, il a déjà eu une touche avec les Queen's Park Rangers, en Angleterre. Sans suite. Carlo Ancelotti, qui l'a eu sous ses ordres entre 2009 et 2011 à Londres, est revenu à la charge et la venue du dur Alex au PSG serait imminente, selon Le Parisien. Le leader de Ligue 1 dispose pourtant déjà de quatre défenseurs centraux de haut niveau : Sakho, Lugano, Bisevac et Camara. Mais, au PSG, on doit penser qu'abondance de biens ne nuit pas...