"Pays de merde" : Zlatan s'excuse après son dérapage

  • A
  • A
"Pays de merde" : Zlatan s'excuse après son dérapage
@ Jeff PACHOUD/AFP
Partagez sur :

VIDÉO - La star du PSG a dérapé après la victoire de son équipe, dimanche, à Bordeaux (3-2). L'attaquant s'est excusé peu après sur le site du club parisien.

Zlatan Ibrahimovic s'est lâché, dimanche, après la défaite de son équipe à Bordeaux en Ligue 1 (3-2). "En 15 ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG", a dérapé l'attaquant, dans une séquence diffusée par Infosport +. Lors de la séquence filmée par la chaîne, on voit la star suédoise se diriger très énervé vers les vestiaires à l'issue du revers des Parisiens. Torse nu et un maillot à la main, Ibra a alors déclaré en anglais : "En 15 ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG".

Zlatan s'excuse. Face à l'ampleur de la polémique, le Suédois s'est excusé dans un communiqué publié sur le site du PSG. "Je tenais a préciser que mes propos ne visaient ni la France ni les Français. J'ai parlé de football et non d'autre chose. J'ai perdu le match, et je l'accepte mais je n'accepte pas quand l'arbitre ne suit pas les règles. Ce n'est pas la première fois que cela se produit. Je me suis exprimé sous le coup de l'énervement et tout le monde sait qu'à ce moment-là les mots peuvent dépasser la pensée. Je tiens à m'excuser si des personnes se sont senties offensées", a-t-il affirmé.

"Des excuses bienvenues" pour le ministre des sports. Le ministre des sports, Patrick Kanner, s'est félicité sur Twitter de cet acte de contrition du Suédois. "Des excuses bienvenues de la part de ce grand champion", a-t-il écrit. Le ministre avait réclamé dans un autre tweet des excuses de Zlatan, peu avant la publication du communiqué du PSG.

Pas une première. Ce n'est pas la première fois que l'attaquant suédois se distingue pas des sorties tapageuses. Lors de sa première conférence de presse juste après la signature de son contrat avec le PSG, en en 2012, il avait affirmé : "Je ne connais pas la Ligue 1, mais la Ligue 1 me connaît". En mars 2013 après une victoire face à Nancy accueillie par les sifflets du Parc des Princes, il avait eu des mots durs à l'encontre du public de la capitale : "Ils en demandent beaucoup. C'est étrange au regard de ce qu'ils avaient par le passé. Parce qu'avant, ils n'avaient rien."

>> LIRE AUSSI - Le PSG tombe de haut à Bordeaux

>> LIRE AUSSI - Les cinq choses à retenir de l'exploit de PSG à Chelsea

>> LIRE AUSSI - Ligue des champions, Paris est magique