Mondial 2022 : le ton monte entre la Fifa et les clubs européens

  • A
  • A
Mondial 2022 : le ton monte entre la Fifa et les clubs européens
@ AFP
Partagez sur :

La Fédération internationale a affirmé qu'aucune compensation ne sera accordée aux clubs européens pour le déroulement du Mondial 2022 en novembre et décembre.

La bataille entre les clubs européens et la Fifa est engagée. L'instance a annoncé mercredi que les équipes du Vieux continent ne seront pas "dédommagées financièrement" pour le déroulement du Mondial 2022 en hiver, au Qatar. "Il n'y a aura pas de compensation financière, il y a sept ans pour s'organiser", a déclaré Jérôme Valcke, le secrétaire général de la Fifa, lors d'une conférence de presse à Doha. Cette décision de la Fifa est une réponse aux critiques exprimées mardi en Angleterre, en France et en Allemagne notamment, après la recommandation du groupe de travail de la Fifa d'un Mondial 2022 en novembre et décembre, pour éviter les chaleurs étouffantes de l'été au Qatar. Cette recommandation devra encore être validée par le comité exécutif de la Fifa lors de sa réunion des 19 et 20 mars à Zurich.

Les championnats européens bouleversés. La Coupe du Monde au Qatar pourrait ainsi débuter le 26 novembre et se terminer le 23 décembre, avec une mise à disposition des joueurs le 19 novembre. Problème : ces dates bouleverseraient totalement les calendriers des championnats européens. En effet, à cette époque de l'année, les clubs sont encore engagés dans leurs ligues nationales, ainsi qu'en Ligue des champions et en Ligue Europa. Les clubs européens vont donc être obligés de s'adapter à cette Coupe du Monde en hiver, un fait inédit dans l'histoire de la compétition.

"C'est une catastrophe". Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel (LFP), s'est déclaré fortement opposé à cette hypothèse, mardi, au micro d'Europe 1. "C'est la pire solution qu'on puisse imaginer", a-t-il déploré. "Nous sommes début novembre en 2022. On doit arrêter tous les championnats, en France, en Angleterre, en Espagne, en Italie. Que vont faire les joueurs (non sélectionnés) pendant ces deux mois ? Ils ne pourront pas jouer. Que vont faire les clubs ? Ils n'auront pas de match. Les fans de foot qui suivent le championnat comme un feuilleton vont être désorientés. C'est une catastrophe", a poursuivi Frédéric Thiriez.

>> LIRE AUSSI - Qatar 2022 : la Fifa pour un Mondial en novembre-décembre

>> LIRE AUSSI : Mondial 2022 en hiver, une "catastrophe" pour Frédéric Thiriez