Monaco n'est pas encore hors jeu

  • A
  • A
Monaco n'est pas encore hors jeu
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'ASM s'est imposée 3-2 sur la pelouse de Lyon, dimanche, lors de la 29e journée.

Celui qui a bien mérité sa douche* : On dirait parfois qu'il n'est pas là. Absent, comme détaché du jeu. Et pourtant, le Bulgare Dimitar Berbatov a presque à lui seul mis à terre l'Olympique lyonnais, dimanche, lors de la 29e journée de Ligue 1 (3-2). Le néo-Monégasque s'est fendu de deux passes décisives et d'un but. La première passe est un régal : sur un coup franc joué rapidement sur le côté droit, l'ancien joueur de Manchester United a remisé sur un pas à Valère Germain, buteur d'entrée (4e). Un geste facile, mais effectué dans le bon tempo, tout comme son piqué devant le gardien Anthony Lopes, pour le but du 3-1 (52e). Problème : ces deux gestes ont été effectués en position de hors-jeu, comme l'a été également sa passe (involontaire) sur le deuxième but de James Rodriguez (27e)...

Rémi Garde, entraîneur de l'OL (930x620)

© Capture d'écran Canal+

Le "big duel" : Rémi Garde n'a pas aimé. L'entraîneur de l'OL a dit sa façon de penser à l'arbitre de la rencontre, Fredy Fautrel. Le technicien rhodanien lui a vertement reproché d'avoir accordé deux buts hors-jeu à Monaco (photo). Mais Berbatov est en fait hors-jeu sur les trois buts. Sur le premier, c'est difficile à voir. Sur le deuxième, il a quelques centimètres d'avance. Sur le troisième, il a presque un mètre. Dans les trois cas, l'arbitre assistant a laissé le jeu se dérouler. Et Monaco marquer. Le défenseur lyonnais Henri Bedimo a également regretté au micro de Canal+ quelques "situations litigieuses dans la surface sur Jimmy Briand", auteur des deux buts lyonnais, le premier sur une jolie reprise de volée (32e), le second (78e) après une sortie manquée de Danijel Subasic.



Le geste technique : Absent depuis plusieurs semaines, Yoann Gourcuff a fait une excellente entrée en jeu, à la place de Gueida Fofana, blessé. Il a frappé de peu à côté (66e) puis régalé Gerland d'un jonglage suivi d'une passe dans la foulée pour Briand. Malheureusement pour les Gones, la passe du n°8 lyonnais n'a finalement rien donné, tout comme son coup franc dans le temps supplémentaire.

Le chant : l'OL a utilisé pour la première fois dimanche l'hymne officiel du club composé par Benjamin Biolay. Le chanteur, grand supporter des Gones, n'a pas posé sa voix dessus. Il s'agit d'un titre instrumental que les supporters du Stade Gerland vont donc pouvoir s'approprier. Notamment dans 15 jours, contre Saint-Etienne...

Ceux qui sont restés chez eux : Ou en tribunes. Convoqué dans le groupe monégasque par Claudio Ranieri, Eric Abidal n'a pas été retenu pour figurer sur la feuille de match. C'est une nouvelle fois l'ancien Valenciennois Nicolas Isimat-Mirin qui a tenu la barre derrière avec le Portugais Ricardo Carvalho. Quant à Jérémy Toulalan, il n'était pas là non plus pour cause de suspension. Même sans ses deux "grognards", aux situations bien différentes, Monaco est resté dans la course au titre. Et peut-être mis fin aux derniers espoirs de l'OL pour une qualification en Ligue des champions.

*Voir la "bible" d'Europe1.fr en short

sur le même sujet, sujet,

STATU-QUO - Montpellier et Bordeaux dos à dos

ESPOIR - Valenciennes renaît à la vie