Mercato : c'est le début des soldes !

  • A
  • A
Mercato : c'est le début des soldes !
@ Montage REUTERS/MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Les soldes ont débuté mercredi en France. Dans le foot aussi, on va chercher à brader.

Le mercato hivernal du football est ouvert depuis le 31 décembre et s'achèvera le 31 janvier prochain.  A l'heure où les soldes débutent dans l'Hexagone, Europe1.fr a listé, exemples à l’appui, quelques modèles de bons coups à faire (et à suivre) cet hiver.

Pato, 930

© REUTERS

Le luxe (pas encore) dégriffé : Alexandre Pato. Il s'agit du dossier chaud/show du moment. Le PSG, toujours en quête d'une grande star internationale, semble avoir resserré ses envies d'achat sur Alexandre Pato. Jeune, belle gueule, un peu people (il sort avec Barbara Berlusconi, fille de Silvio), Pato reste un peu cher. Selon L'Equipe, le PSG aurait proposé 25 millions d'euros. L'AC Milan, lui, aimerait vendre son Brésilien deux fois plus cher, aux alentours de 50 millions. Les dirigeants rossoneri y mettent de la mauvaise volonté et n'ont visiblement guère apprécié que Leonardo s'y prenne comme un marchand de tapis en contactant directement Pato en fin d'année dernière. On ne brade pas des joyaux. Du coup, le PSG devra sans doute attendre la dernière démarque pour espérer emporter le joli morceau qu'est Pato.

Maxwell au Barça (930x620)

© REUTERS

Le double cédé : Maxwell. Maxwell, voilà un joueur que le Barça a utilisé 26 fois en Liga en 2009-10 puis à nouveau 25 fois en 2010-11. Mais, depuis le début de la saison, le latéral brésilien n'a été aligné qu'à sept reprises, Eric Abidal étant le titulaire indiscutable au poste. Jeudi, le Barça a annoncé qu'il ne s'opposerait pas à un départ de son joueur. Et pour cause, le céder, c'est comme se séparer d'un pull qu'on ne mettrait que lorsque celui qu'on préfère est au lavage. "Maxwell est venu nous voir et il m'a dit qu'il avait reçu une offre du PSG et qu'il voudrait l'accepter. Il veut partir, et s'il parvient à un accord le club ne s'y opposera pas", a expliqué le coach catalan, "Pep" Guardiola, mercredi, en conférence de presse. Après avoir fait machine arrière sur le dossier Kaka, qui évolue au Real Madrid, le PSG semble en passe de s'attirer les services d'un joueur venu de l'autre géant d'Espagne. Ce n'est pas encore un premier choix, mais c'est déjà ça.

Mevlut Erding (930x620)

© MAXPPP

La valeur sûre demandée : Mevlut Erding. Fatalement, quand on achète autant que le PSG, il y a un peu de surstock. Parmi les joueurs les plus demandés de ce mercato, figure Mevlut Erding, pas vraiment à l'aise cette saison avec le club de la capitale (aucune titularisation, un but). Mais la valeur d'un joueur ne se jauge pas seulement à l'aune de ses dernières sorties. Et plusieurs clubs français se souviennent que l'attaquant turc sait autant marquer que manquer (49 buts en L1 depuis ses débuts en 2005). C'est le cas notamment de Lille. Le club champion de France en titre est actuellement dans l'expectative quant au sort de son avant-centre Moussa Sow. Si le Sénégalais devait partir, Erding pourrait ressembler à l'achat utile par excellence : pas trop cher et déjà rôdé à la Ligue 1. Et, en plus, comme André-Pierre Gignac, il sort d'une cure à Merano, en Italie.

Gaël Kakuta, face à la Croatie (630x420)

© Maxppp

L'ancien "produit de l'année" "gratuit" : Gaël Kakuta. Son transfert de Lens à Chelsea à l'âge de 16 ans avait défrayé la chronique. A l'époque, la presse anglaise n'avait pas hésité à parler du "gamin qu'on appelle le Zidane noir". Depuis, entre concurrence acharnée à Chelsea et prêts à répétition dans des clubs de second rang de Premier League (Fulham, Bolton), Kakuta n'a jamais répondu aux espoirs nés de ses performances avec les équipes nationales de jeunes. Et après avoir traversé la Manche en 2007, Gaël Kakuta devrait faire le chamin inverse cet hiver. Sous contrat avec les Blues, il devrait à nouveau être prêté, mais cette fois à... Dijon. "Le joueur veut venir chez nous, et nous n'avons plus qu'à régler quelques détails avec Chelsea", explique l'entraîneur dijonnais, Patrice Carteron, sur L'Equipe.fr. Dijon qui traite avec Chelsea. Oui, parfois, le mercato d'hiver laisse entrevoir de drôles d'affaires...

Gil, à Valenciennes (930x620)

© MAXPPP

L'achat qu'on ne veut pas brader (pour l’instant) : Gil. Tevez, Kaka, Pato, c'est bien beau mais le mercato d'hiver, ce n'est pas seulement luxe et paillettes. Ce sont toutes ces petites histoires dont se régalent les gazettes. Prenez par exemple le cas de Gil. Oui, Gil. Vous ne le connaissez sûrement pas mais Gil est un joueur brésilien qui évolue au poste de défenseur central à Valenciennes. Le club nordiste l'a acheté trois millions d'euros l'été dernier, avec l'argent récolté par la vente de Milan Bisevac au PSG. Mais Gil a du mal à s'acclimater. Et, à peine quelques mois après son arrivée, VA est déjà décidé à le laisser partir, révèle L'Equipe. La somme exigée : trois millions d'euros. Tiens, tiens... Exactement le montant déboursé l'été dernier. VA regrette son achat mais n'entend pas perdre d'argent. Problème : les Corinthians, intéressés, ne proposent que 500.000 euros pour un prêt. VA, comme les autres, devra se résoudre à baisser les prix s'il veut écouler son stock...