Lyon : Aulas "tolérant" avec Gourcuff

  • A
  • A
Lyon : Aulas "tolérant" avec Gourcuff
@ Jean-Philippe KSIAZEK/AFP
Partagez sur :

DÉFENSE - Le président de l'OL ne souhaite pas charger son joueur vedette, sorti de la pelouse samedi.

C'est incontestablement l'une des images du week-end en Ligue 1. Samedi après-midi, contre Nice (1-2), au stade Gerland, Yoann Gourcuff, visiblement touché derrière une cuisse, sort du terrain tout seul, sans même en avertir ses coéquipiers ni même l'arbitre. Lequel a même recompté les joueurs à la reprise du jeu, quand l'entraîneur de l'OL, Hubert Fournier, a fait entrer Mohamed Yattara sur la pelouse ! Au lendemain de cette sortie fracassante, le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, a tenu à éteindre le début de polémique né de l'étrange comportement de son meneur de jeu, qui revenait de blessure et avait manqué le précédent match de l'OL, à Marseille. "Il faut être tolérant avec lui", a d'abord estimé "JMA" dans un entretien au quotidien régional Le Progrès. "Il n'a pas repris trop tôt puisqu'il était sur le terrain, mais il a rechuté et ressent une immense déception par rapport à ce qu'il souhaitait apporter à l'OL. Avec cette nouvelle blessure, il a compris qu'il allait encore être l'objet de reproches."

Gourcuff avec Aulas (960x640)

© P.Desmazes/AFP

Echanges de SMS. Gourcuff a connu samedi sur la pelouse de Gerland sa 20e blessure (!) depuis qu'il a rejoint Lyon en provenance de Bordeaux à l'été 2010 (photo). Jean-Michel Aulas confie "avoir échangé par SMS" avec son joueur, de loin le mieux rémunéré de l'effectif lyonnais, avec 450.000 euros de revenus mensuels. "Il a mon soutien total et la déclaration d'Hubert Fournier n'avait rien de négatif."

Après la rencontre, le coach rhodanien avait eu du mal à dissimuler son agacement. "Je ne souhaite pas commenter. Nous verrons avec le staff médical. Je ne ferai pas de commentaires individuels mais seulement sur le plan collectif", avait-il simplement commenté. Mais, au micro des radios, il avait lâché : "j'espère qu'il est blessé... s'il est sorti". Difficile à traduire - avait-il déjà ressenti une douleur avant le match ? Avait-il demandé à sortir à la mi-temps ? -, le comportement de Gourcuff trahit en tout cas un manque de communication latent avec son coach, qui s'était passé de lui lors de la défaite à Lille, le 28 février dernier (2-1). Après le match à Lille, Aulas avait déjà apporté son soutien à Gourcuff via un tweet. Cette fois, il a choisi la voie plus traditionnelle de la presse quotidienne régionale.

En fin de contrat dans deux mois. Jusqu'à quand le président de l'OL soutiendra-t-il le n°8 lyonnais ? Jusqu'à une prolongation de contrat ? Dans l'entretien au Progrès, "JMA" assure ne pas avoir parlé de prolongation avec Gourcuff dont l'engagement de cinq ans avec l'OL arrive à terme au 30 juin prochain. "Pas pour le moment. Ce n'est pas mon intention. Si nous devions terminer champion, ça vaudrait le coup de s'interroger. Mais nous n'en sommes pas là. Dans les deux cas de figure, le recrutement ne sera pas le même", a insisté Aulas. Il y a un mois, lors d'une présentation du futur stade des Lumières, le boss de l'OL avait insisté sur la priorité de conclure une prolongation de contrat avec Nabil Fekir notamment. Plutôt qu'avec le fragile (et taciturne) Gourcuff.

>> LIRE AUSSI - OL : Aulas convoqué devant le Conseil national de l'éthique