Ligue des champions : le PSG s'est heurté au mur Courtois

  • A
  • A
Ligue des champions : le PSG s'est heurté au mur Courtois
@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

DERNIER REMPART - Paris, tenu en échec par Chelsea, est tombé sur un très grand gardien.

Et dire qu'avant la rencontre, on se posait la question de savoir s'il allait être titulaire... Le gardien de Chelsea Thibaut Courtois, mis au repos la semaine dernière au profit de Petr Cech, a privé le PSG d'un succès, mardi, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, en multipliant les parades de haut vol. Il ne s'est incliné qu'à une seule reprise, à la 54e minute, sur une tête d'Edinson Cavani, qui a permis au PSG d'égaliser (1-1) et de croire encore en ses chances de qualification, le 11 mars prochain, à Londres.

Cavani égalise pour le PSG :

Un but de Chelsea "100% défense". Le club de la capitale avait concédé l'ouverture du score à la 36e minute sur la seule vraie occasion de Chelsea et une tête de Branislav Ivanovic sur une remise astucieuse, du talon, de Gary Cahill. Tenu en échec, le PSG est en bien moins bonne position que l'an dernier, quand il avait bouclé son quart de finale avec une victoire par deux buts d'écart (3-1). Mais ce match nul a au moins le mérite d'une chose : les joueurs de Laurent Blanc se rendront à Stamford Bridge avec l'obligation de marquer et celle, aussi, de ne pas calculer.

Ivanovic inscrit le fameux but à l'extérieur :

Courtois du début à la fin. Il leur faudra pour cela percer la muraille Courtois, revenu l'été dernier à Chelsea après avoir été prêté à l'Atlético Madrid, où il a décroché le titre de champion d'Espagne et atteint la finale de la Ligue des champions. Le portier des Diables Rouges a été rapidement sollicité mardi soir. Dès la 10e minute, Blaise Matuidi a adressé une tête puissante qu'il a repoussée des deux poings. Une minute plus tard, c'est cette fois Zlatan Ibrahimovic qui se échoua, toujours de la tête. Courtois remit ça à la 34e minute, soit deux minutes avant l'ouverture du score de Chelsea, en sortant une tête au premier poteau d'Edinson Cavani sur corner. S'il finit par s'incliner face à l'Uruguayen, Courtois sortit une dernière tête, dans le temps supplémentaire, signée Zlatan...



"82% des équipes qui ont marqué un but à l'extérieur se sont qualifiées ensuite pour les quarts de finale."

"Ibra" en échec. "Thibaut Courtois a été fantastique", a convenu David Luiz sur Canal+. "On a bien joué, eux ont eu une seule occasion. On peut se qualifier." Repositionné au milieu du terrain pour pallier les absences conjuguées de Thiago Motta et Yohan Cabaye, le Brésilien a failli sur l'ouverture du score de Chelsea en lâchant le marquage et n'a pas apporté le supplément d'âme offensif en seconde période. Buteur, Cavani s'est dépensé sans compter, en remontant parfois jusqu'à son propre poteau de corner. Son match aurait pu être parfait s'il avait conclu victorieusement son slalom de la 80e minute - avec double contact à la clé - mais son tir croisé, mal assuré, a fui la cage de Courtois.

Très attendu après sa sortie torse nu, samedi dernier, face à Caen, Ibrahimovic n'a pas déçu, même s'il n'a pas réussi à forcer le verrou des Blues, notamment sur cette frappe du gauche repoussée par Courtois sur Ezequiel Lavezzi, dont le tir a été miraculeusement stoppé, en deux temps, par la défense londonienne, à 1-1 (60e). Le PSG, plus malheureux que maladroit, se rendra donc à Stamford Bridge, dans trois semaines, avec le secret espoir de réaliser un double exploit : d'abord marquer un but à Courtois puis ensuite se qualifier...

>> LE FILM DU MATCH : Cavani maintient le PSG en vie