Ligue 1 : que peut-on attendre du mercato d’hiver ?

  • A
  • A
Ligue 1 : que peut-on attendre du mercato d’hiver ?
@ AFP
Partagez sur :

Le marché des transferts hivernal s’ouvre le 3 janvier et s’annonce assez calme, mais pas sans enjeux.

Le traditionnel mercato d’hiver ouvrira ses portes le 3 janvier, jusqu’au 2 février prochain. Les clubs de la Ligue 1 disposeront d’un mois pour se renforcer afin d’attaquer la phase retour dans les meilleures conditions. Didier Primault, économiste au Centre du droit et d’économie du sport contacté par Europe 1, prévient : "On peut s’attendre à un marché assez calme dans une logique franco-française." Car Paris et Monaco ne devraient pas investir, et les autres clubs, comme Lyon, Marseille ou Lille, n’en ont pas les moyens. Mais ce mercato d’hiver ne manque tout de même pas d’enjeux.

Ben Arfa, la Ligue 1 pour salut ?

Il a des pieds en or, mais il n’en a (quasiment) rien fait. Hatem Ben Arfa, le prodige formé à Lyon, est indésirable en Angleterre. Son club de Newcastle l’a prêté à Hull City, mais les deux équipes veulent se débarrasser du milieu de terrain offensif. Un retour de Ben Arfa pour relancer sa carrière n’est donc pas à exclure. Selon Canal +, l’ancien joueur de l’OM et de l’OL pourrait s’engager avec l’OGC Nice, actuel 11e de Ligue 1.



Lille : à la recherche de l’attaque disparue

Avec 15 buts, le LOSC possède la pire attaque du championnat. Les Lillois, seulement 13e cette saison, sont donc dans la quasi obligation de recruter un buteur. Les dirigeants nordistes ont tenté une approche auprès des anciennes stars de Ligue 1 Lisandro Lopez et Néné, mais les joueurs n’ont pas donné suite pour le moment. Pire : le LOSC pourrait perdre dès cet hiver son jeune attaquant belge Divock Origi. Liverpool, qui l’a acheté cet été, aurait l’intention de le faire venir dès le mois de janvier en Premier League pour renforcer une attaque, elle aussi, en souffrance.

OM : vers un départ de Gignac et Ayew…en fin de saison

gignac-ayew-640

© AFP

A Marseille, en revanche, tout va bien. L’OM est premier et a séduit tous les observateurs du championnat. Mais la patate chaude sur la Canebière, ce sont les fins de contrat en juin prochain de deux stars de l’effectif : le milieu Andre Ayew et l'attaquant André-Pierre Gignac. Leurs salaires pèsent lourd sur les finances marseillaises, et une prolongation des deux joueurs n’est pas à l’étude. Canal + affirme même que le président Vincent Labrune aurait décidé de les laisser partir en fin de saison, voir même dès cet hiver, afin de réaliser de substantielles économies de salaire. Mais d’un point de vue sportif, leurs pertes seraient immenses.

lacazette640

© AFP

OL : Lacazette parti pour rester

Son président ne veut surtout pas le perdre, lui. Alexandre Lacazette, le meilleur buteur du championnat avec 17 buts, ne devrait pas quitter Lyon cet hiver. Le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, l’a encore affirmé mardi à l’Equipe : "Nous ne vendrons pas. On vient d’investir plus de 400 millions d’euros dans le nouveau stade, donc vendre nos meilleurs joueurs, qui nous permettraient de jouer la Ligue des Champions dans ce stade, serait la négation de cette stratégie". Lyon est deuxième et compte donc bien le rester. Et, pourquoi pas, viser plus haut.

Paris et Monaco : peu de mouvements en vue

"Monaco et le PSG sont limités par les contraintes du fair-play financier", constate l’économiste du sport Didier Primault. De fait, les deux superpuissances financières de la Ligue 1 ne devraient pas dépenser sans compter cet hiver. L’AS Monaco a fermé les vannes depuis cet été, et les dirigeants du PSG ne semblent pas prêts à injecter des millions d’euros pour renforcer un effectif seulement troisième. Finalement, le salut pourrait venir d’Angleterre. Didier Primault explique : "Si il doit y avoir un déclencheur, ça doit venir de la Premier League. Les clubs achètent traditionnellement beaucoup en France". Messieurs les Anglais, à votre marché.