Le "footballeur masqué" : dans les coulisses du foot français

  • A
  • A
Le "footballeur masqué" : dans les coulisses du foot français
Partagez sur :

ÉDITION - Le "footballeur masqué", en vente jeudi, en raconte de belles sur le football français. Extraits.

Footballeur masqué

© Hugo Sport

S'il ne fait presque aucun doute que l'ancien Parisien et Marseillais Edouard Cissé se dissimule sous le pseudonyme du "footballeur masqué", dont le livre sort jeudi en librairie*, il n'en reste pas moins que la lecture de son ouvrage est amusante (à défaut d'être toujours passionnante). Quelques joueurs bien connus du grand public y subissent un petit traitement particulier, à base d'anecdotes croustillantes. Europe 1 a sélectionné les cinq les plus amusantes.

Les sextos de Giuly. Au début de son récit, le "footballeur masqué" raconte dans un langage assez fleuri le succès des footballeurs auprès de la gent féminine. Et l’appétit de certains, comme Ludovic Giuly. "Ludo Giuly, c'est un mec qui tente tout (en matière de séduction, ndlr). Il mise d'abord sur son humour. Même s'il est plutôt beau gosse. A la moindre occasion, il envoie un texto, dix textos, cent, mille. Il tourne ses phrases, mais toutes ont le même sens. Il est à bloc. Il ne s'en cache pas. La moindre opportunité, il est dessus. J'en connais pas mal qui sont tout aussi bouillants mais qui le montrent moins. Ludo montrait, mais c'est toujours un besoin de reconnaissance. Ce qui lui est arrivé avec Estelle Denis, c'est énorme. Ses SMS l'ont quand même conduit à être tricard en équipe de France." Pourtant brillant avec le Barça, Giuly n'a été sélectionné qu'à 7 reprises par Raymond Domenech (entre septembre 2004 et octobre 2005).

Hatem Ben Arfa à l'OL (960x640)

© M.Bureau/AFP

La visite médicale de Ben Arfa. Aujourd'hui au cœur de l'actualité avec son transfert en suspens vers Nice, le "footballeur masqué" moque gentiment le joueur formé à l'OL. "Un jour, Hatem Ben Arfa sort d'une visite médicale" raconte le narrateur. "Robert Duverne (alors préparateur physique de l'OL, ndlr) lui demande comment ça s'est passé, ce que lui a dit le médecin. Ben Arfa lui répond : 'il est chelou le doc. Il m'a dit que je manquais de fer. De fer, de fer... Mais il ne m'a pas dit de faire quoi ?' Ben Arfa est simplet ? Il a des excuses." Et le "footballeur masqué de rappeler l'enfance difficile de l'ancien feu follet de l'OM champion de France en 2010.

La démarche de Valbuena. Le "footballeur masqué" a bien connu le vestiaire de l'OM. Et confie notamment avoir eu envie de demander à Mathieu Valbuena pourquoi il marchait de "manière bancale comme ça" ? "Qu'est-ce que tu veux prouver ?" fait mine de s'interroger le "footballeur masqué". Ce n'est pas ça qui va te faire grandir. Tu es petit, tu es petit. Mais il ne pouvait pas s'empêcher de rouler des épaules et de marcher sur la pointe des crampons. Il veut montrer, montrer tout le temps. C'est typique de la personne qui a énormément souffert. Son problème de taille l'a perturbé à mort." Effectivement, s'il s'agit bien d'Edouard Cissé, il n'a jamais eu de problème de taille puisque l'ancien milieu de terrain du PSG culmine à 1,85 m...

Les paires de tennis de Gignac. L'attaquant de l'OM, André-Pierre Gignac, est connu pour ses buts mais également pour son côté hâbleur. Le "footballeur masqué" le confirme : "Quand Dédé Gignac est arrivé à Marseille, il a commencé à dire : 'moi, à Toulouse, j'ai fait ci, j'ai fait ça, et maintenant, je gagne 300.000 euros'. Il avait une grande bouche, il n'arrêtait pas de parler. Il se croyait à Toulouse et jouait à la star. Le problème, c'est que personne ne le calculait. Il agaçait pas mal de mecs. Il disait : 'moi, j'ai 300 paires de tennis Adidas'. André Ayew lui a répondu : 'putain, t'es sérieux ? Tu nous dis que t'as 300 paires de pompes et tu viens toujours avec la même.'" Outre cet échange savoureux, Edouard Cissé, euh... pardon, le "footballeur masqué" revient sur la fascination des joueurs pour le look, que ce soit sur ou dehors du terrain.

La deuxième voiture de Ronaldinho. Le "footballeur masqué" ne fait pas que raconter sa vie. Il décrypte également pour nous les rouages du foot moderne et évoque notamment les petits extras mis dans les contrats. "Tu peux tout mettre dans un contrat", écrit-il. "Tu peux mettre le nombre de voitures. Ronaldinho, par exemple, avait une deuxième voiture pour sa femme. Tu peux tout demander, tu verras bien si c'est recevable ou pas. Les limites, ce n'est pas à toi de les fixer. Tente le coup, au moins. Moi, par exemple, au tout début de ma carrière, j'avais un loyer de 5.000 francs que le club me payait (un peu moins de 1.000 euros actuels, ndlr). Et chaque année, cela changeait. C'est passé de 5.000 à 6.000, de 6.000 à 7.000 francs. J'avais une voiture aussi. Tu peux tout mettre, même des voyages." Lors de son expérience en Russie (peut-être en Turquie), le "footballeur masqué" reconnaît avoir demandé lui aussi une voiture pour sa femme...

*Je suis le footballeur masqué, Hugo Sport, disponible le 22 janvier, 224 pages, 16,50 euros.