Lens-PSG au Stade de France, six ans après

  • A
  • A
Lens-PSG au Stade de France, six ans après
@ MAXPPP
Partagez sur :

BANDEROLE - Les deux équipes se retrouvent dans l'enceinte de Saint-Denis, six ans après la finale de la Coupe de la Ligue.

Le match Lens-PSG, comptant pour la 10e journée de Ligue 1, aura lieu vendredi soir au Stade de France. Il est l'un des trois matches du club artésien délocalisés à Saint-Denis en raison des travaux qui ont lieu au Stade Félix Bollaert-Delelis en vue de l'Euro 2016. Cette "simple" rencontre de championnat est classée à hauts risques, en raison du précédent de 2008. Cette année-là, les deux clubs s'étaient retrouvés au même endroit en finale de la Coupe de la Ligue. Le PSG de Pauleta, buteur lors de cette rencontre, s'était imposé 2-1 grâce à un improbable penalty de Bernard Mendy dans le temps supplémentaire. Mais c'est dans les tribunes que l'événement s'était déroulé. Les effets de la "Ch'ti" mania initiée par le film de Dany Boon a peine retombés, plusieurs supporters appartenant au Kop de Boulogne avaient déployé une banderole à l'humour féroce et discutable : "Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch'tis".

Le PSG remporte la Coupe de la Ligue face à Lens :

Cinq supporters condamnés en janvier 2011. Aiguisée par la défaite lensoise après un penalty contesté, la polémique enfla dans les heures suivantes. Le maire de Lens, Guy Delcourt, ainsi que le président du club, Gervais Martel, furent même reçus à l'Elysée par le président de la République de l'époque, Nicolas Sarkozy ! L'affaire est allée jusqu'au Conseil d'Etat, après la décision de la Ligue de football d'exclure le PSG pour l'édition suivante de la Coupe de la Ligue. L'institution donna finalement raison au club de la capitale.

Cet épisode de la banderole marqua en revanche le début de la fin pour les principales associations de supporters du PSG, aujourd'hui absentes du Parc des Princes. Afin de devancer les pouvoirs publics de l'époque, les Boulogne Boys, les Gavroches et les Rangers, trois associations du Kop de Boulogne, annoncèrent leur dissolution. En janvier 2011, trois supporters ont été condamnés à un an d'interdiction de stade et 600 euros d'amende et deux autres à 300 euros d'amende. Le dossier judiciaire était clos mais cette affaire, qui avait fait couler beaucoup d'encre à l'époque, reste encore dans l'esprit. A tel point que ce Lens-PSG bénéficie aujourd'hui d'un dispositif de sécurité équivalent à celui d'une finale de Coupe nationale.

Classé à hauts risques. Selon les informations du quotidien L'Equipe, 600 policiers et 1.000 stadiers ont ainsi été mobilisés pour le match de ce soir, où sont attendus 65.000 spectateurs. 17.000 supporters lensois arriveront en bus et disposeront de leur propre service de sécurité. Ils seront placés dans l'un des deux virages quand les supporters parisiens seront dans celui opposé.

La commercialisation des billets a été chaotique, le Stade de France rappelant plusieurs milliers de tickets, par crainte que des supporters du PSG ne se retrouvent au milieu des fans lensois. A priori, cela ne devrait pas être le cas et les supporters des Sang et Or devraient uniquement se préoccuper de ce qui se passe sur le terrain où leur jeune équipe, 18e du classement, devra subir les assauts de l'armada parisienne, certes privée de Zlatan Ibrahimovic, mais qui devrait aligner un trio Pastore-Cavani-Lucas de belle facture.

>> VOIR AUSSI : Michel Denisot : un marabout pour faire gagner le PSG